Les Monologues du voile – Une enquête auprès de 83 Québécoises !

La question du port du voile suscite des réactions et de discussions houleuses, ici comme ailleurs. Dans Les Monologues du voile, Kenza Bennis explore la dimension proprement québécoise du phénomène.
Le but? Mieux se comprendre pour mieux vivre ensemble.

Découvrez dès maintenant cet essai à la fois original, courageux et nécessaire.

**

La question du voile revient régulièrement dans l’actualité, au Québec comme ailleurs, et suscite des discussions houleuses. Certains y voient un signe d’oppression et un symbole fondamentaliste. D’autres appellent plutôt à éviter les amalgames et soulignent que, parmi les femmes musulmanes qui portent le voile, la majorité le fait par choix.

Qui a raison? Qui a tort? Pour y voir plus clair, il faut d’abord reconnaître que le voile constitue une réalité complexe, prévient l’auteure. Pour en arriver à un débat plus serein, exempt de réponses simplistes, il faut absolument en explorer les dimensions historique, religieuse, culturelle et politique.

C’est précisément ce à quoi s’applique Kenza Bennis, avec clarté et avec un constant souci de vérité, dans ce livre destiné à un large public.

Pour explorer la dimension proprement québécoise du phénomène, Kenza Bennis a choisi d’aller à la rencontre de Québécoises voilées et de leur donner la parole, elles que l’on entend si peu souvent. Elle a interviewé en tout 83 femmes, parmi lesquelles on trouve aussi des Québécoises dites «de souche» ainsi que des musulmanes non voilées.

Elle a tiré de ces confidences une série de «monologues du voile» − clin d’œil aux célèbres Monologues du vagin d’Eve Ensler − qui illustrent les différentes réalités et perceptions des Québécoises. Ces témoignages inédits permettront de mieux connaître les femmes qui portent le foulard et la façon dont elles sont perçues.

Journaliste indépendante, Kenza Bennis est originaire du Maroc où elle a cofondé le magazine Femmes du Maroc, qui revendique plus de droits pour les Marocaines. Après s’être établie au Québec en 1998, elle a été responsable des pages « Société » du magazine Elle Québec pendant plusieurs années. Elle s’intéresse à la question du voile depuis longtemps, à la fois comme femme, féministe, musulmane et néo-Québécoise. La détérioration du climat social suscité par le débat sur le voile l’inquiète.

Les Monologues du voile – Une enquête auprès de 83 Québécoises !