Chroniques terrestres

Auteur

Traducteur


Parution: Avril 2014
Pages: 456
Format: mm x mm
Prix: 34.95 $
ISBN: 978-2-221-12767-4


Chroniques terrestres

Traducteur

Une série de brefs textes dans lesquels réalité et imagination, commentaires des événements et interventions poétiques donnent vie à une rencontre exceptionnelle entre journalisme et littérature.

En 1972, quelques mois seulement après la disparition de Dino Buzzati, paraissait en Italie le volume Cronache terrestri (Chroniques terrestres). Hommage au grand journaliste que fut Buzzati, il réunit une sélection de ses articles écrits en quarante ans de carrière, au sein du Corriere della sera. L’écrivain y a occupé des postes très différents, dessinant un parcours singulier et les textes rassemblés ici témoignent de la richesse de cet éclectisme : Buzzati fut rédacteur, correspondant de guerre, envoyé spécial, journaliste sportif, critique d’art, etc, et publia également de nombreuses nouvelles sur la page culturelle du Corriere.
Avant toute autre chose, Buzzati se révèle être un chroniqueur hors pair et, tout au long de sa carrière, il revendiquera cet attachement à cette forme littéraire, et tout particulièrement à ce que les Italiens appellent la « chronique noire », celle des méfaits, des délits et des crimes.
Mais on lui confia d’autres missions importantes : durant la Seconde Guerre mondiale, il fut correspondant de guerre sur un croiseur de la marine italienne puis, plus tard, il partit à travers le monde comme envoyé spécial. En 1967, il eut le très grand plaisir de se voir confier la rubrique de critique d’art du Corriere, qu’il baptisa aussitôt, fidèle à ses idéaux, « chronique d’art ».
Dino Buzzati affirmait que le journalisme avait été une école, que l’optimum de l’écriture journalistique correspondait pour lui à l’optimum de l’écriture littéraire. Le but qu’il revendiquait en tant qu’écrivain n’était pas de plaire à la critique, à ceux qui s’intéressent à la littérature mais d’émouvoir les gens qui le lisaient : c’est ce dialogue quotidien, simple, direct avec les lecteurs du journal en quête d’information, cherchant à savoir et à comprendre ce qui s’est passé dans leur ville, dans leur pays, dans le monde que Buzzati a mené tout au long de sa carrière de journaliste, et qu’il a voulu poursuivre au long de sa carrière d’écrivain.

AUTEUR

Dino Buzzati

Dino Buzzati (1906-1972) figure parmi les grands noms de la littérature européenne du XXe siècle. Entré au Corriere della sera en 1928, il y reste jusqu’à la fin de sa vie et mène de front deux carrières qu’il ne saurait distinguer : celle de journaliste et celle d’écrivain. Il a laissé une œuvre littéraire qui compte parmi les plus importantes du XXe siècle. Devenu célèbre avec Le Désert des Tartares (1940), il a écrit quatre autres romans et de très nombreuses nouvelles (« Le K », « Panique à la Scala ») pour la plupart fantastiques, mais également des poésies, des contes pour enfants, des livrets d’opéra, ainsi qu’un grand nombre de pièces de théâtre. Dessinateur et peintre, enfin, il a illustré certaines de ses œuvres, créé des décors de théâtre et peint de multiples tableaux. Avec les collections « Pavillons » et « Pavillons Poche », les Éditions Robert Laffont poursuivent la publication des œuvres complètes d’un de leurs auteurs emblématiques, grande figure des lettres italiennes, proposant aux lecteurs, dans ce recueil de textes inédits, un autre visage de Buzzati.

Suggestions