Elsa Triolet et Lili Brik

Auteur


Parution: Avril 2015
Pages: 360
Format: 1mm x 215mm
Prix: 34.95 $
ISBN: 978-2-221-13501-3


Elsa Triolet et Lili Brik

Les deux soeurs Kagan, Lili Brik et Elsa Triolet, sont nées à Moscou à la fin du XIXe siècle. Fameuses pour leur beauté comme pour leur intelligence, elles formèrent un quatuor célèbre avec deux des plus grands poètes du XXe siècle, Vladimir Maïakovski et Louis Aragon. Lili collectionna et stimula les génies avec un oeil infaillible : Pasternak, les peintres Rodtchenko et Malevitch, le compositeur Chostakovitch, le cinéaste Eisenstein ou la danseuse étoile Maïa Plissetskaïa. Elsa, la cadette, fascinée par son aînée, dut livrer bataille pour exister et quitter l’ombre de Lili. Mais Maxime Gorki l’encouragea à écrire et lorsqu’elle fut la première femme à recevoir le prix Goncourt, après s’être illustrée dans la Résistance, Elsa comprit qu’elle avait supplanté sa soeur, confinée au rôle d’inspiratrice et d’égérie. Cette rivalité n’altéra jamais l’amour qui les unissait et le soutien indéfectible qu’elles s’apportèrent mutuellement jusqu’à la mort.

Ces figures légendaires de la mythologie soviétique suivirent une longue route dans la nébuleuse communiste et surmontèrent tous les aléas de la politique en URSS ou avec le PCF en France. Elles ne furent jamais des femmes du juste milieu. Armées face aux réalités les plus cruelles, Elsa et Lili étaient prêtes à tout sacrifier pour protéger leur idéal artistique. Lili fut toute sa vie la figure centrale de l’avant-garde russe avec une originalité et des exigences très hautes. Elsa défendit sans relâche sa position et sa vie d’écrivain, tâche que ne lui facilitait pas la présence d’Aragon à ses côtés. Elles avaient plus de courage qui quiconque quand il s’agissait de défendre un talent bafoué ou de réhabiliter la mémoire d’un disparu, elles ne se laissaient pas déranger dans leurs convictions.

Ces deux forces de la nature traversèrent le XXe siècle portées par l’idée que la société russe était à recréer de fond en comble et que le fascisme devait être combattu à tout prix. Exaltées par une vision plus romantique que politique de la révolution, elles condamnèrent tardivement les excès du stalinisme.

Dans des appartements moscovites truffés de micros, des datchas fleuries, un hôtel particulier parisien et un moulin d’Île-de-France roula la vie tumultueuse de ces deux « stars » que Pablo Neruda appelait l’une ? Lili ? « l’indomptable Lili » et l’autre ? Elsa ? « une épée aux yeux bleus ».

AUTEUR

Jean-Noël Liaut

Jean-Noël Liaut a publié de nombreuses biographies : Nathalie Paley, Hubert de Givenchy, Madeleine Castaing et Karen Blixen, une odyssée africaine (Éditions Payot), qui a obtenu le Grand Prix littéraire de l'héroïne 2004.

Suggestions