L’Immaculée Conception – NE

Auteur
,

Parution: 07Mars 2011
Pages: 112
Format: 130mm x 197mm
Prix: 24.95 $
ISBN: 978-2-232-12327-6


L’Immaculée Conception – NE

La légende raconte que c’est afin de « tuer le temps » que Breton et Éluard se lancèrent dans l’écriture de ce recueil intitulé, avec un sens consommé de la provocation, L’Immaculée Conception. « La connaissance parfaite que nous avions l’un de l’autre nous a facilité le travail, diront-ils plus tard. Mais elle nous incita surtout à l’organiser de telle façon qu’il s’en dégageât une philosophie poétique. » Dans ce recueil en prose, se trouve réunies les deux tendances qu’incarnent Breton et Éluard au sein même du mouvement surréaliste : le premier, ardent défenseur de l’écriture automatique la plus baroque et la plus révolutionnaire, le second, plus incliné à une certaine transparence poétique, une évidence qui « désarme » le lecteur. Ici, leur volonté commune est affichée : à travers une parole radicalement nouvelle, il s’agit de partir en quête de la Vérité même.
Le recueil se compose de quatre sections distinctes : « L’Homme », « Les Possessions », « Les Médiations » et « Le Jugement originel ». La première trace en quelques pages l’épopée humaine, de la conception à la mort, et dessine en creux ce désir mystérieux qui sous-tend toute existence. La deuxième offre des variations autour des cinq délires recensés par la psychiatrie – la note qui figure en amorce annonce qu’il s’agit bien là de démontrer qu’il n’est pas de frontière entre le langage des prétendus fous et celui des poètes, la société fixant à elle seule les limites de sa tolérance. La troisième, « Les Médiations », s’attarde un instant sur le quotidien dans ce qu’il connaît de plus étonnant, de plus merveilleux aussi : la surprise, l’incompréhensible, l’amour… À noter : trois pages mémorables en guise de Kama-Sutra littéraire. Enfin, renouant avec la forme proverbiale chère aux deux auteurs, « Le Jugement originel » délivre quelques commandements sur le ton du mot d’ordre et incite à bannir toute tiédeur dans la vie comme dans l’art.

AUTEUR

André Breton

AUTEUR

Paul Eluard

Suggestions