La rivière et son secret

Auteur


Parution: 29Avril 2013
Pages: 336
Format: 1mm x 182mm
Prix: 13.95 $
ISBN: 978-2-221-13513-6


La rivière et son secret

Pékin, 1969. Zhu Xiao-Mei est un « être de mauvaise origine », c’est-à-dire qu’elle est issue d’une famille de bourgeois cultivés. Une tare d’autant plus lourde à porter pour la jeune Xiao-Mei qu’elle a un don précoce pour le piano et une passion pour la musique décadente – Shumann, Mozart, Bach. Logique, par conséquent, qu’elle soit envoyée en camp de rééducation par les autorités de la Chine communiste.
Frontière de la Mongolie, 1974. Zhu Xiao-Mei n’a plus rien d’une bourgeoise cultivée, plus rien d’une pianiste, plus rien d’une artiste. Elle est devenue une machine à obéir et à dénoncer. Son unique livre est le Petit Livre rouge, son unique rêve de manger à sa faim. Mais un jour, Xiao-Mei trouve dans le camp un vieil accordéon. Elle caresse les touches, se risque à jouer un accord, quelques notes de musique s’élèvent… Par enchantement l’espoir renaît : Xiao-Mei se jure qu’elle rejouera du piano.
Paris, 1985. Il a fallu à la jeune femme dix ans d’obstination pour pouvoir pratiquer ce qui est depuis toujours son vrai métier, pianiste. Partie de Chine dès les premiers signes d’ouverture, en 1979, elle reprend ses études musicales aux États-Unis tout en travaillant pour survivre comme baby-sitter, femme de ménage, serveuse, cuisinière… Puis elle s’exile encore, cette fois vers Paris. Et là, le miracle survient. Pour la première fois, on l’écoute, on lui donne sa chance… Sa carrière est lancée, elle ne s’arrêtera plus.

AUTEUR

Zhu Xiao-Mei

Professeur au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris, Zhu Xiao-Mei donne de nombreux récitals en France et à l'étranger. Elle vit à Paris et retourne de temps en temps en Chine, où elle a encore ses deux parents et ses quatre soeurs. En novembre 2007, elle a sorti un disque chez Mirarei suivi d'un livre en 2008, Le Piano rouge, aux Éditions le Sorbier.

Suggestions