Les Juifs, les musulmans et la République

Auteur
,

Parution: Mars 2017
Pages: 234
Format: 135mm x 215mm
Prix: 29.95 $
ISBN: 978-2-221-19858-2


Les Juifs, les musulmans et la République

En France, les juifs sont inquiets, ils constatent que l’antisémitisme dans le pays s’étend et revêt un tour meurtrier. Les musulmans, eux, sont soupçonnés de passivité ou de compréhension pour le djihadisme, leur intégration bute sur le racisme et les discriminations, et leur seule existence sur notre territoire a relancé les passions relatives à la laïcité. Enfin, notre république est en crise, impuissante bien souvent à se conformer à son propre idéal d’égalité et de fraternité.
Il est temps de transformer cette crise en débat et de repenser le vivre-ensemble. C’est ce que propose ce livre, à partir d’une hypothèse originale : les juifs et les musulmans, au-delà de ce qui les sépare, ne sont-ils pas les mieux placés pour réfléchir à l’aggiornamento du modèle républicain français ? Pour permettre à la France de mieux affronter les grands périls actuels ? le terrorisme, le racisme, la haine et l’intolérance ? et pour préciser les contours d’un nouveau modèle à même de conjuguer les valeurs démocratiques et le respect ou la reconnaissance des particularismes ?
Farhad Khosrokhavar est spécialiste de la question de l’islam et de la radicalisation, Michel Wieviorka de la violence et de l’antisémitisme. Tous deux montrent par l’exemple comment musulmans et juifs peuvent contribuer à rebâtir activement notre république.

AUTEUR

Farhad Khosrokhavar

Farhad Khosrokhavar est sociologue et directeur de recherche à l'EHESS. Spécialiste de la question religieuse, il est l'auteur de plusieurs livres dont Iran, comment sortir d'une révolution religieuse (Seuil,1999) et Anthropologie de la Révolution iranienne : le rêve impossible (L'Harmattan, 1997).

AUTEUR

Michel Wieviorka

Administrateur de la Maison Fondation des sciences de l'Homme, président de l'Association internationale de sociologie, Michel Wieviorka est également directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales En outre, président du conseil scientifique du CRAN (Conseil représentatif des associations noires de France), Michel Wieviorka a participé dès sa création, en janvier 2009, à la mise en place du laboratoire des idées du Parti socialiste : le « Lab ».

Suggestions