Magda

Auteur


Parution: Février 2018
Pages: 312
Format: 130mm x 205mm
Prix: 29,95 $
ISBN: 978-2260032335


Magda

Quelle part de soi transmet-on à ses enfants ?

 

Magda, femme discrète et néanmoins charismatique, mène une existence sans histoires dans un petit village isolé des Pyrénées. Un matin, elle apprend l’arrestation de sa fille, Alice, accusée de terrorisme après le sabotage de caténaires de la SNCF. Composée d’une poignée de militants écologistes ayant tourné le dos à la société de consommation, la communauté de Lozère où habitait Alice abriterait-elle en réalité de dangereux activistes anarcho-autonomes ? Magda, habituée à vivre à l’abri des regards, voit soudain son intimité fouillée, disséquée par des enquêteurs suspicieux et des journalistes avides de sensationnalisme. Tout le monde cherche à savoir à quoi ressemble la mère d’une terroriste. Tandis que la justice laisse traîner une procédure de plus en plus politique, et que Rosa, sa petite-fille dont elle a récupéré la garde, promène son insouciance d’enfant dans la maison, Magda s’interroge : sa propre fille a-t-elle réellement eu l’intention d’attenter à des vies humaines ? Et, dans ce cas, quel rôle a-t-elle joué, en tant que mère, dans cette dérive ? À partir d’une affaire judicaire réelle dont il est très librement inspiré, ce roman explore, par le biais de l’intimité, les ressorts de la transmission familiale, consciente ou non, entre une mère rongée par le secret, et sa fille, activiste passée du côté de la clandestinité. Au-delà d’une intrigue qui vous tient en haleine de bout en bout, jusqu’au coup de théâtre final, Magda est aussi un roman introspectif qui résonne avec l’actualité. Les formes ultraradicales d’engagement politique, quelle que soit l’idéologie qui les porte, se multiplient, interrogeant une société malade. Mais que signifie réellement vivre en dehors de la société ? Qu’il s’agisse d’une communauté ou d’une famille, peut-on échapper aux liens qui nous attachent aux autres ? Autant de questions que pose subtilement ce roman sombre, à l’atmosphère oppressante, dans lequel Mazarine Pingeot nous livre, en plus d’une enquête psychologique, un bouleversant portrait de femme.

AUTEUR

Mazarine Pingeot

Normalienne, agrégée et professeure de philosophie, Mazarine Pingeot a déjà publié dix livres tous chez Julliard (dont Bouche cousue, Le Cimetière des poupées et Bon petit soldat) à l’exception d’Entretien avec Descartes, publié chez Plon.

Suggestions