Mort d’un commis voyageur

Auteur

Traducteur


Parution: 18Janvier 2010
Pages: 252
Format: 122mm x 182mm
Prix: 13.95 $
ISBN: 978-2-221-11449-0


Mort d’un commis voyageur

Traducteur

Amérique, années 1940. Willy Loman, voyageur de commerce qui a fait les beaux jours de son entreprise se retrouve rétrogradé en bas de l’échelle quand ses patrons jugent qu’il n’est plus assez rentable. Après trente-six ans de maison, victime de troubles liés au stress, à l’épuisement, etc., la nouvelle le terrasse.
Il se débat contre l’irrémédiable (sa mise au rancard) en se raccrochant à son passé idéalisé, ses rêves de « battant ». Mais sa réalité familiale et personnelle est mise à mal. Père autoritaire, Willy est un tyran domestique à sa manière : il a imposé toute sa vie ses priorités à Linda, l’épouse tendre et patiente, puis à ses garçons, Biff et Happy, avec qui les conflits sont explosifs.
On voit l’homme se démener pour se sortir d’une situation qui le terrifie, il perd la boule, passe de la dépression à l’espoir exalté, fait des scènes à sa famille et des contorsions auprès de son chef pour qu’on le garde à quarante dollars par semaine… Willy brasse autant d’air qu’il le peut pour se maintenir à la surface, cramponné à son idée de lui-même et du monde, et il se surmène sans compter.
En final, on assistera à la mort attendue de Willy Loman (le stress, la voiture une fois de trop) et à son enterrement, auquel ne participent que cinq personnes…
L’histoire de Willy Loman a fait le tour du monde, bon petit soldat au service du « business » qui se bat pour conserver sa dignité après avoir perdu son travail et son identité sociale. Riche de symboles, cette oeuvre a fortement marqué son époque, emblématique de l’auteur, de ses préoccupations humanistes et sociales, de la richesse de son univers.

AUTEUR

Arthur Miller

Arthur Miller (1915-2005) est né à New York, dans une famille d'immigrants juifs polonais, et a grandi à Brooklyn puis à Harlem. Dramaturge, écrivain et essayiste, son écriture est influencée par la Grande Dépression, qui ruina son père, et l'antisémitisme, dont il fut victime lorsqu'il commença à travailler. Il est l'auteur d'une vingtaine de pièces. Mort d'un commis voyageur (1949) – qui remportera le prix Pulitzer – et Les Sorcières de Salem (1953) lui apportèrent une renommée mondiale. Il a également écrit quelques scénarios, dont celui des Désaxés (The Misfits), réalisé par John Huston en 1961, dans lequel joue Marilyn Monroe, qui fut son épouse de 1956 à 1961.

Suggestions