Dans la ville d’or et d’argent

Auteur


Parution: 08Novembre 2010
Pages: 400
Format: 153mm x 240mm
Prix: 29.95 $
ISBN: 978-2-221-09524-9


Dans la ville d’or et d’argent

La Compagnie anglaise des Indes orientales règne sans partage sur le pays en ce milieu du XIXe siècle. Exerçant sa suprématie tant sur le plan commercial que politique pour le compte de la couronne britannique, elle a désormais annexé la majeure partie du territoire. Parmi les États encore indépendants, l’un d’eux surtout attise les convoitises : Awadh, l’État le plus prospère du nord de l’Inde, et sa capitale Lucknow – dont la richesse et la beauté lui valent d’être surnommée la « ville d’or et d’argent » -, une cité à l’architecture splendide où plusieurs communautés ethniques et religieuses vivent en harmonie.

Au tout début de l’année 1856, la Compagnie décide de passer à l’offensive en plaçant le souverain d’Awadh sous tutelle britannique. Cette annexion déguisée déclenche aussitôt un fort courant de protestation ; la bégum Hazrat Mahal, quatrième épouse du roi, condamné à l’exil, prend la tête de l’insurrection. Au côté du fidèle rajah Jai Lal et avec l’aide des cipayes, soldats indiens de l’armée britannique ralliés à sa cause et prêts pour elle à tous les sacrifices, Hazrat Mahal va incarner deux ans durant la résistance à l’occupant, et être le fer de lance et l’âme de la révolte.

Vaste fresque sur fond de passion amoureuse entre Hazrat Mahal et Jai Lal, l’héroïque et loyal chef militaire, Dans la ville d’or et d’argent a le souffle épique des grands romans historiques. Faisant alterner les points de vue britannique et indien, Kenizé Mourad retrace la révolte des cipayes, premier mouvement de lutte pour l’indépendance indienne – depuis ses origines jusqu’à son écrasement dans le sang et la destruction de Lucknow. Elle propose également une lecture très actuelle de ces événements lointains, dénonçant avec force et justesse le droit qu’au nom de prétendues valeurs civilisatrices certains s’arrogent de faire le bonheur des autres, y compris contre eux-mêmes…

AUTEUR

Kenizé Mourad

Kenizé Mourad est la fille d'une princesse ottomane et d'un rajah indien. Elle a raconté l'histoire de sa famille dans son célèbre roman De la part de la princesse morte (Robert Laffont, 1987), puis dans Les Jardins de Badalpour (Fayard, 1998). Reporter spécialisée dans les affaires du Moyen-Orient et du sous-continent indien pendant près de quinze ans, Kenizé Mourad a également écrit Le Parfum de notre terre (Robert Laffont, 2003), livre consacré au conflit israélo-palestinien.

Suggestions