L’enfant qui rêvait le monde

Auteur


Parution: 31Octobre 2002
Pages: 198
Format: 135mm x 215mm
Prix: 34.95 $
ISBN: 978-2-221-08753-4


L’enfant qui rêvait le monde

«Cette histoire m'a été inspirée par deux rencontres. Au cours d'une escale de quelques semaines dans un village du Panamá, en bord de mer, qu'aucune route ne dessert et qui vit en dehors du temps, une vieille femme régente l'organisation de sa communauté. Je n'ai pratiquement jamais entendu le son de sa voix. Elle se faisait comprendre à l'expression de son visage, aux mouvements imperceptibles de ses lèvres, au frémissement de ses sourcils. À la noirceur plus ou moins soutenue de son regard. Le respect que chacun vouait à cette grand-mère m'a paru incroyable et m'a laissé penser qu'il pouvait y avoir là quelques secrets.J'avais fait auparavant un séjour chez les Cunas, Indiens des îles San Blas, durant lequel je rencontrai une fillette stupéfiante, capable, avec une facilité déconcertante, d'apporter une réponse en quelques mots simples à n'importe quelle question.J'ai imaginé cette enfant se mêlant à l'existence de ce village reculé. Ainsi est né “L'Enfant qui rêvait le monde”.Le message que j'aimerais transmettre et que mon héroïne porte tout au long de ce livre est que nous devons être à l'écoute du monde et avoir une attitude de respect inconditionnel face à la Nature.»Jéromine Pasteur

«Cette histoire m’a été inspirée par deux rencontres. Au cours d’une escale de quelques semaines dans un village du Panamá, en bord de mer, qu’aucune route ne dessert et qui vit en dehors du temps, une vieille femme régente l’organisation de sa communauté. Je n’ai pratiquement jamais entendu le son de sa voix. Elle se faisait comprendre à l’expression de son visage, aux mouvements imperceptibles de ses lèvres, au frémissement de ses sourcils. À la noirceur plus ou moins soutenue de son regard. Le respect que chacun vouait à cette grand-mère m’a paru incroyable et m’a laissé penser qu’il pouvait y avoir là quelques secrets.J’avais fait auparavant un séjour chez les Cunas, Indiens des îles San Blas, durant lequel je rencontrai une fillette stupéfiante, capable, avec une facilité déconcertante, d’apporter une réponse en quelques mots simples à n’importe quelle question.J’ai imaginé cette enfant se mêlant à l’existence de ce village reculé. Ainsi est né “L’Enfant qui rêvait le monde”.Le message que j’aimerais transmettre et que mon héroïne porte tout au long de ce livre est que nous devons être à l’écoute du monde et avoir une attitude de respect inconditionnel face à la Nature.»Jéromine Pasteur

AUTEUR

Jéromine Pasteur

Depuis vingt ans, Jéromine Pasteur vit au coeur de la Nature, non pour y rechercher l'« aventure », mais par conviction et en vertu d'une certaine vision du monde. Chacun de ses livres est l'expression de ce choix, de ce combat. Elle a notamment écrit : Chaveta, Selva sauvage et Ashaninkas.
http://www.jerominepasteur.com

Suggestions