Les larmes d’Allah

Auteur


Parution: 18Septembre 2006
Pages: 144
Format: 135mm x 215mm
Prix: 24.95 $
ISBN: 978-2-221-10750-8


Les larmes d’Allah

Dans un pays ravagé par la guerre, deux petites filles blessées descendent d'un camion. Leurs parents sont morts lors d'une attaque armée contre leur maison. Des Fous de Dieu les ont recueillies. Bientôt, l'imam réclame les deux filles afin de les instruire et de les convaincre de la mission qui va leur être confiée : un attentat suicide. Envoyées dans un camp, elles suivent tous les chemins de la cruauté. Elles apprennent à faire couler le sang, les rapports avec les hommes et le terrorisme. Elles attendent la gloire de la mort.
Mais l'attentat échoue, elles sont arrêtées, interrogées, incarcérées puis libérées par un membre de leur famille. Cette famille qu'elles ont – ou plutôt qu'elle a – occultée depuis la disparition des parents. Car il n'existe pas deux narratrices mais une seule. Elle dit " nous " parce qu'elle a refusé la mort de sa soeur jumelle. Elle est la seule survivante et la présence imaginaire de sa soeur lui a donné la force d'affronter ce qui lui a été imposé.
Les Larmes d'Allāh est un roman dans la guerre, sur la guerre et ce qu'elle fait aux enfants. Un roman sur l'usage du terrorisme. Un roman sur une religion et son utilisation. Un roman qui met en jeu les instincts les plus profonds des hommes, servi par une langue limpide, simple, poétique, qui coule de source, celle d'un écrivain qui a réussi à s'immerger dans une civilisation tout autre que la sienne.

Dans un pays ravagé par la guerre, deux petites filles blessées descendent d’un camion. Leurs parents sont morts lors d’une attaque armée contre leur maison. Des Fous de Dieu les ont recueillies. Bientôt, l’imam réclame les deux filles afin de les instruire et de les convaincre de la mission qui va leur être confiée : un attentat suicide. Envoyées dans un camp, elles suivent tous les chemins de la cruauté. Elles apprennent à faire couler le sang, les rapports avec les hommes et le terrorisme. Elles attendent la gloire de la mort.
Mais l’attentat échoue, elles sont arrêtées, interrogées, incarcérées puis libérées par un membre de leur famille. Cette famille qu’elles ont – ou plutôt qu’elle a – occultée depuis la disparition des parents. Car il n’existe pas deux narratrices mais une seule. Elle dit  » nous  » parce qu’elle a refusé la mort de sa soeur jumelle. Elle est la seule survivante et la présence imaginaire de sa soeur lui a donné la force d’affronter ce qui lui a été imposé.
Les Larmes d’Allāh est un roman dans la guerre, sur la guerre et ce qu’elle fait aux enfants. Un roman sur l’usage du terrorisme. Un roman sur une religion et son utilisation. Un roman qui met en jeu les instincts les plus profonds des hommes, servi par une langue limpide, simple, poétique, qui coule de source, celle d’un écrivain qui a réussi à s’immerger dans une civilisation tout autre que la sienne.

AUTEUR

Patrice De Méritens

Patrice de Méritens est écrivain et journaliste. Il a notamment publié L'Adieu à Bugatti (sélection d'été 2000 de l'Académie Goncourt ; prix du premier roman du Touquet), Nox ou la Chambre d'émeraude et Orient-extrême.

Suggestions