Les Singes du temps – NE

Auteur


Parution: 23Mars 2009
Pages: 312
Format: 135mm x 215mm
Prix: 48.49 $
ISBN: 978-2-221-11230-4


Les Singes du temps – NE

Après Le Temps incertain (t. 1, réédité en novembre 2008) et avant Soleil chaud poisson des profondeurs (t. 3, réédité en juin 2008), Les Singes du temps nous plonge de nouveau dans l’univers terrifiant et haïssable de la chronolyse.
Dans un futur proche, sous l’effet de la pollution, de la destruction de l’environnement, la Terre est devenue presque invivable. Ce monde chaotique est d’autant moins supportable que les hommes sont soumis à une oppression politique dont les seuls signes visibles ne font que mieux dissimuler un dessein obscur. Pour échapper à cette aliénation diffuse et insaisissable, une seule alternative : la chronolyse, fuite intérieure obtenue grâce à l’absorption d’une drogue. Ainsi, le voyageur Simon Clar pourra-t-il retrouver le temps de son enfance perdue et fuir vers l’utopie, la planète Gogol, située quelque part dans le monde intérieur, univers de liberté où le bonheur innocent est encore possible. À moins qu’il ne soit au final qu’un secret morbide.
Sur fond de nucléaire, de milice patronale, de multinationale ou de socialisme utopique, Jeury nous décrit des hommes en proie à la « relative réalité » du monde. Dans ce deuxième opus du cycle de la chronolyse, le thème de l’aliénation est au coeur de visions oniriques et de projections dignes de Philip K. Dick. Le livre exploite le conscient et l’inconscient collectif avec une telle maîtrise qu’il apparaît encore extraordinairement familier au lecteur d’aujourd’hui. « Nous nous battrons avec nos rêves ! », la dernière phrase du roman, a des résonances étrangement actuelles…

AUTEUR

Michel Jeury

Michel Jeury est né en janvier 1934 en Dordogne dans une famille paysanne. En 1973, Le temps incertain (Robert Laffont, « Ailleurs et Demain ») inaugure sa carrière d'écrivain de science-fiction, qui lui vaudra la reconnaissance de ses lecteurs et de nombreux prix. En 1988, Le Vrai Goût de la vie marque le début d'une série de romans au service des « petites gens », couronnés de multiples succès et tous fidèlement publiés par les Éditions Robert Laffont. Avec May le monde, publié en 2010 (Robert Laffont, collection « Ailleurs & Demain »), Jeury a renoué avec la science-fiction.

Suggestions