Polynie

Auteur


Parution: 21Février 2011
Pages: 216
Format: 135mm x 215mm
Prix: 24.95 $
ISBN: 978-2-221-12387-4


Polynie

Rosaire Nicolet est retrouvé mort dans sa chambre d'hôtel. C'est Lumi, une strip-teaseuse, qui, un beau matin, l'a découvert inanimé. La petite ville d'Iqaluit dans le cercle arctique est d'autant plus bouleversée par cette nouvelle que tout le monde appréciait Rosaire. Ce jeune avocat était beau et intelligent, infiniment séducteur. En tant que spécialiste des questions autochtones et des tracés frontaliers, il s'était attaché les faveurs des puissants tout en poursuivant son combat pour la défense des Inuits. Oui, tout le monde aimait Rosaire. Trop peut-être... Lorsqu'il apprend cette nouvelle et qu'il est invité à venir reconnaître le corps, son jeune frère, Léandre Nicolet, est bouleversé. Il récuse l'idée d'un meurtre passionnel au profit d'une autre thèse. Chez les Nicolet, depuis que leur aïeul Jean Nicolet, un explorateur du XVIIe siècle, a fait une découverte extraordinaire, on se transmet un secret de père en fils : ce n'est pas Christophe Colomb qui a découvert l'Amérique mais un Chinois, l'amiral Zheng He, en 1418 ! Voilà, Léandre en est convaincu, Rosaire aura divulgué ce secret et c'est pourquoi il a été tué. Mais une fois sur place, bien vite, les certitudes de Léandre fondent... comme neige au soleil.
Sous couvert d'une enquête policière, Mélanie Vincelette nous plonge au coeur d'une réflexion sur les mystères des individus. Pourquoi idéalise-t-on les êtres ? Sait-on jamais qui on aime ? Léandre s'est construit une image idéale de son frère, séducteur et serviteur des justes causes, mais la réalité est beaucoup moins chatoyante. Sans être un parfait salaud, Rosaire n'était pas un ange non plus.
Avec ce nouveau roman, Mélanie Vincelette s'affirme par un ton unique, reconnaissable entre mille, à la fois drôle et poétique.

Rosaire Nicolet est retrouvé mort dans sa chambre d’hôtel. C’est Lumi, une strip-teaseuse, qui, un beau matin, l’a découvert inanimé. La petite ville d’Iqaluit dans le cercle arctique est d’autant plus bouleversée par cette nouvelle que tout le monde appréciait Rosaire. Ce jeune avocat était beau et intelligent, infiniment séducteur. En tant que spécialiste des questions autochtones et des tracés frontaliers, il s’était attaché les faveurs des puissants tout en poursuivant son combat pour la défense des Inuits. Oui, tout le monde aimait Rosaire. Trop peut-être… Lorsqu’il apprend cette nouvelle et qu’il est invité à venir reconnaître le corps, son jeune frère, Léandre Nicolet, est bouleversé. Il récuse l’idée d’un meurtre passionnel au profit d’une autre thèse. Chez les Nicolet, depuis que leur aïeul Jean Nicolet, un explorateur du XVIIe siècle, a fait une découverte extraordinaire, on se transmet un secret de père en fils : ce n’est pas Christophe Colomb qui a découvert l’Amérique mais un Chinois, l’amiral Zheng He, en 1418 ! Voilà, Léandre en est convaincu, Rosaire aura divulgué ce secret et c’est pourquoi il a été tué. Mais une fois sur place, bien vite, les certitudes de Léandre fondent… comme neige au soleil.
Sous couvert d’une enquête policière, Mélanie Vincelette nous plonge au coeur d’une réflexion sur les mystères des individus. Pourquoi idéalise-t-on les êtres ? Sait-on jamais qui on aime ? Léandre s’est construit une image idéale de son frère, séducteur et serviteur des justes causes, mais la réalité est beaucoup moins chatoyante. Sans être un parfait salaud, Rosaire n’était pas un ange non plus.
Avec ce nouveau roman, Mélanie Vincelette s’affirme par un ton unique, reconnaissable entre mille, à la fois drôle et poétique.

AUTEUR

Mélanie Vincelette

Mélanie Vincelette a 35 ans. Elle a fondé et dirige les Éditions Marchands de feuilles. Prix du jeune écrivain francophone en 2004 et prix Anne-Herbert en 2007, Mélanie Vincelette est déjà une figure respectée du monde littéraire québécois. Elle a publié son premier roman, Crimes horticoles, en 2006 aux Éditions Robert Laffont.

Suggestions