Un animal, un philosophe

Auteur


Parution: 03Mars 2005
Pages: 162
Format: 130mm x 205mm
Prix: 30.95 $
ISBN: 978-2-260-01686-1


Un animal, un philosophe

À l’occasion d’une série de chroniques dans «Libération» au cours de l’été 2004, Robert Maggiori s’est interrogé sur le rapport entre l’animal et le philosophe. À la chasse, à la maison ou au zoo, les hommes adorent les animaux, et nos amies les bêtes sont bien pratiques. On peut leur prêter les meilleurs sentiments et les pires intentions du monde: elles ne peuvent pas protester. Comme l’explique Maggiori, « le rapport à l’animal est un fil rouge dans l’histoire de la pensée: on s’est d’abord demandé s’il avait une âme, puis avec Descartes s’il était un pur mécanisme (théorie des animaux-machines), puis s’il souffrait, s’il avait une sensibilité, si on pouvait l’enfermer, et récemment s’il avait des droits».
Armé de son érudition et de sa liberté d’esprit, l’auteur a fouillé sa mémoire et sa bibliothèque pour trouver dans les oeuvres des philosophes qui ont marqué la pensée humaine les passages où il était question des animaux. Aristote et le poulet, Derrida et le chat, Descartes et la pie, Kant et l’éléphant, Nietzsche et le lion, Rousseau et l’orang-outan… Aucun de nos plus grands esprits n’a échappé à la description ou à l’évocation des animaux réels ou symboliques.
Un livre nécessaire à tout le monde car il n’est jamais inutile de fréquenter les grands esprits… et plus particulièrement aux étudiants qui ont ce sujet au programme de l’agrégation pendant deux ans.

AUTEUR

Robert Maggiori

Robert Maggiori est professeur de philosophie au lycée Couperin de Fontainebleau et journaliste à Libération. Il a notamment publié La Philosophie au jour le jour (Flammarion, 1994), et dirigé avec Christian Delacampagne Philosopher (en 2 volume, Fayard, 2000). Ses conférences publiques attirent une audience de plus en plus nombreuse et variée.

Suggestions