Vingt-sept fois de mes nouvelles

Auteur


Parution: 26Novembre 2013
Pages: 224
Format: 1mm x 205mm
Prix: 29.95 $
ISBN: 978-2-260-02038-7


Vingt-sept fois de mes nouvelles

Certaines personnes ont le chic pour se mettre dans les situations les plus invraisemblables. C’est le cas de la narratrice de ces nouvelles hilarantes dans lesquelles on pourrait voir, à rebours, un recueil de préceptes décrivant tous les pièges à éviter pour mener une vie paisible. Se méfier du coup de foudre pour un Don Juan qui vous a invitée à le rejoindre à Florence après une simple conversation : vous pourriez découvrir qu’il aime se travestir en femme et ne voit en vous qu’une consoeur avec qui échanger ses robes ; ne jamais accepter une invitation à la campagne chez sa psychanalyste, même si celle-ci vous a assuré que votre traitement était terminé : déconvenues, transfert et contre-transferts inévitables ; s’interdire de tomber amoureuse d’un bel inconnu à la dernière minute, surtout pendant le voyage qui vous mène vers une nouvelle vie aux côtés de votre fiancé : remords assurés…
Dans ces nouvelles d’une drôlerie irrésistible, on retrouvera aisément l’influence de cet humour juif qui a fait le succès de Woody Allen, Philip Roth ou Isaac Bashevis Singer. Une influence revendiquée par l’auteur, et un héritage familial qui transparaît dans certaines de ses nouvelles où il est souvent question de voyage, de famille, d’amour et d’amitié. Volontairement rétive à toute chronologie, Béatrice Shalit explore néanmoins tous les âges de la vie de sa narratrice, de la petite fille en quête d’amour maternel à la grand-mère pas tout à fait certaine d’être à la hauteur de sa fonction, en passant par la jeune fille pressée de vivre une « première fois » inoubliable. Au final, ces vingt-sept nouvelles dressent un portrait original de femme attachante et sensible dont la mauvaise fortune est un régal pour le lecteur.

AUTEUR

Béatrice Shalit

Béatrice Shalit est née à New York. Après des études en France et aux États-Unis, elle devient productrice, scénariste et réalisatrice de télévision. Elle a par ailleurs publié une dizaine de romans dont, aux Éditions Bernard Barrault, L'Année de Louise (1984), Le Plus Jeune Frère (1986), Lisa, Lisa (1990), et, chez Julliard, Famille et autres supplices (2000), Ne m'appelez plus Varsovie (2003), Merci d'être venu (2006) et Qui veut tuer Rosa Hoffmann ? (2011).

Suggestions