Andre Suarès, l’insurgé – NE

Auteur


Parution: 14Septembre 1999
Pages: 496
Format: 153mm x 240mm
Prix: 48.95 $
ISBN: 978-2-221-09049-7


Andre Suarès, l’insurgé – NE

Bien qu'il ait été, par entêtement farouche, l'organisateur et la victime de son destin, il semble qu'il n'ait jamais désespéré. Ainsi, en 1911, il énonçait une prophétie qui est en passe de se réaliser : "On me lira en l'an 2000, on m'aimera, on se pressera autour de moi, qui ne serai plus là ; où plutôt si, je me trompe totalement : j'y serai et ma vie présente, mon horrible vie aura été la rançon de cette autre vie-là, étant ma folie que de n'avoir jamais vécu que dans la vie future." Esprit universel, passionné d'art, polémiste, critique d'une rare lucidité, André Suarès (1868-1948) a constamment côtoyé la gloire sans jamais la connaître. Considéré à son époque comme l'égal de Valéry ou de Claudel, André Suarès a laissé derrière lui une oeuvre immense. Parmi ses livres les plus célèbres, il faut citer Voyage du Condottière et toute une série de portraits de grands artistes : Debussy, Pascal, Goethe, Shakespeare, Tolstoï... Robert Parienté dresse le portrait d'un homme aux amitiés et aux amours tumultueuses, aux engagements les plus sincères et les plus violents, capable d'aller jusqu'au bout de la misère par fidélité à lui-même. Récit d'une destinée passionnée, entièrement vouée à la recherche de l'art et de la vérité, cette biographie publiée pour la première fois en 1990, et rééditée aujourd'hui sous une forme en partie originale - augmentée de deux nouveaux chapitres dont l'important "Suarès, un grand Européen" - est celle d'un prophète que son époque n'a pas su entendre, mais que nous n'avons plus le droit de méconnaître.

Bien qu’il ait été, par entêtement farouche, l’organisateur et la victime de son destin, il semble qu’il n’ait jamais désespéré. Ainsi, en 1911, il énonçait une prophétie qui est en passe de se réaliser : « On me lira en l’an 2000, on m’aimera, on se pressera autour de moi, qui ne serai plus là ; où plutôt si, je me trompe totalement : j’y serai et ma vie présente, mon horrible vie aura été la rançon de cette autre vie-là, étant ma folie que de n’avoir jamais vécu que dans la vie future. » Esprit universel, passionné d’art, polémiste, critique d’une rare lucidité, André Suarès (1868-1948) a constamment côtoyé la gloire sans jamais la connaître. Considéré à son époque comme l’égal de Valéry ou de Claudel, André Suarès a laissé derrière lui une oeuvre immense. Parmi ses livres les plus célèbres, il faut citer Voyage du Condottière et toute une série de portraits de grands artistes : Debussy, Pascal, Goethe, Shakespeare, Tolstoï… Robert Parienté dresse le portrait d’un homme aux amitiés et aux amours tumultueuses, aux engagements les plus sincères et les plus violents, capable d’aller jusqu’au bout de la misère par fidélité à lui-même. Récit d’une destinée passionnée, entièrement vouée à la recherche de l’art et de la vérité, cette biographie publiée pour la première fois en 1990, et rééditée aujourd’hui sous une forme en partie originale – augmentée de deux nouveaux chapitres dont l’important « Suarès, un grand Européen » – est celle d’un prophète que son époque n’a pas su entendre, mais que nous n’avons plus le droit de méconnaître.

AUTEUR

Robert Parienté

Robert Parienté a été directeur général adjoint de L'Équipe. Il est l'auteur de nombreux ouvrages sur le sport, sur Paris et sur la peinture.

Suggestions