Cabale à la cour

Auteur


Parution:
ISBN: 9782221250297


Cabale à la cour

Le sacrifice d’une passion amoureuse à la cour de Louis XIV.

Nous sommes à la Cour de Versailles, le mercredi 1er janvier 1710, vers la fin du règne de Louis XIV.

Ce matin-là, Philippe d’Orléans, neveu du roi, marié à la seconde fille de celui-ci, attend la visite de Saint-Simon. Ils sont amis. Philippe d’Orléans, connu pour ses mœurs débauchées, vit depuis des années une passion amoureuse avec sa maîtresse Madame d’Argenton, la seule femme qu’il n’ait jamais aimée. Les critiques de la Cour contre lui vont bon train. Madame de Maintenon, en particulier, le hait pour une plaisanterie de mauvais goût qu’il a proférée à son encontre. Objet de terribles rumeurs, il ignore qu’un procès le menace, qui pourrait lui valoir un exil à vie. Saint-Simon se doit de l’avertir. Plus encore : de l’aider à éviter l’infamie. A ses yeux, une seule chose peut le sauver le duc : quitter Madame d’Argenton pour retrouver les bonnes grâces de son oncle Louis XIV. Mais Philippe d’Orléans concèdera-t-il un sacrifice si déchirant ?

AUTEUR

Jean-michel Delacomptee

Après des études de lettres, Jean-Michel Delacomptée a occupé les postes d'enseignant à l'Institut français de Kyoto puis de conseiller culturel à Jérusalem avant de remplir différentes fonctions au ministère des Affaires étrangères. Maître de conférences habilité en littérature française, il a ensuite enseigné à l'université. Il dirige désormais la collection « Nos vies » qu'il a créée en 2015 aux éditions Gallimard.
Sa production d'écrivain consiste principalement en des portraits de personnages historiques et de gens de lettres, principalement aux éditions Gallimard (Madame la cour la mort, Et qu'un seul soit l'ami, Le Roi miniature, Racine en majesté? Flammarion ?, Je ne serai peintre que pour elle, Ambroise Paré, la main savante, Langue morte, Bossuet, La Grandeur Saint-Simon, puis Adieu Montaigne en 2015 chez Fayard). Mais il a également publié dans d'autres genres, comme un Petit éloge des amoureux du silence, deux romans (Jalousies, La Vie de bureau), une analyse de La Princesse de Clèves, Passions, chez Arléa (2012), ou un livre plus autobiographique, Écrire pour quelqu'un (2014).

Suggestions