Courteline – Théâtre, contes, roman

Auteur


Parution: 05Juin 1990
Pages: 1000
Format: 197mm x 132mm
Prix: 34.95 $
ISBN: 978-2-221-05731-5


Courteline – Théâtre, contes, roman

Boubouroche (1893), Les Gaîtés de l'escadron ( 1895) ou Hortense, couche-toi ! (1897) comptent parmi les grands succès du théâtre comique jusqu'aujourd'hui. Georges Courteline (1848-1929), de son vrai nom Georges Victor Marcel Moinaux, fils de l'humoriste Jules Moinaux, a sans doute été le persifleur le plus doué des lettres françaises. Ayant reçu une très bonne formation classique, il commença par parodier les auteurs du « Grand Siècle », avant de tirer de ses expériences quotidiennes (et notamment de son passage à l'armée) des saynètes d'une drôlerie irrésistible. Il s'en prend notamment à toutes les autorités, qu'elles soient politiques, judiciaires, ecclésiastiques, policières. Sont particulièrement visés tous les petits chefs et sous-chefs, adjudants, buralistes et autres guichetiers dont la paresse n'a d'égale que la mesquinerie. Satire joyeuse, satire grinçante, comédie rosse, récit piquent : Courteline n'épargne guère ses contemporains. Ce qui ne l'a pas empêché de finir ses jours comme membre de l'Académie Goncourt. Cette édition, préparée et préfacée par Emmanuel Haymann, réunit l'essentiel de l'oeuvre de Courteline ; elle reproduit également pour la première fois une série de textes retrouvés.

Boubouroche (1893), Les Gaîtés de l’escadron ( 1895) ou Hortense, couche-toi ! (1897) comptent parmi les grands succès du théâtre comique jusqu’aujourd’hui. Georges Courteline (1848-1929), de son vrai nom Georges Victor Marcel Moinaux, fils de l’humoriste Jules Moinaux, a sans doute été le persifleur le plus doué des lettres françaises. Ayant reçu une très bonne formation classique, il commença par parodier les auteurs du « Grand Siècle », avant de tirer de ses expériences quotidiennes (et notamment de son passage à l’armée) des saynètes d’une drôlerie irrésistible. Il s’en prend notamment à toutes les autorités, qu’elles soient politiques, judiciaires, ecclésiastiques, policières. Sont particulièrement visés tous les petits chefs et sous-chefs, adjudants, buralistes et autres guichetiers dont la paresse n’a d’égale que la mesquinerie. Satire joyeuse, satire grinçante, comédie rosse, récit piquent : Courteline n’épargne guère ses contemporains. Ce qui ne l’a pas empêché de finir ses jours comme membre de l’Académie Goncourt.
Cette édition, préparée et préfacée par Emmanuel Haymann, réunit l’essentiel de l’oeuvre de Courteline ; elle reproduit également pour la première fois une série de textes retrouvés.

AUTEUR

Georges Courteline

Suggestions