Et je t’emmène

Auteur

Traducteur


Parution: Juin 2015
Pages: 532
Format: 1mm x 182mm
Prix: 19.95 $
ISBN: 978-2-221-13365-1


Et je t’emmène

Traducteur

Ischiano, patelin de Toscane, de nos jours. Le théâtre de deux histoires d’amour.

Pietro sort à peine de l’enfance et déjà l’amour et la violence du monde lui tombent dessus. Il a des parents absents, des camarades jaloux de son amitié avec la belle Gloria, fille de banquier et collégienne décomplexée. Depuis l’enfance c’est sa meilleure amie, à lui, le timide de la classe. Pietro n’a qu’une hâte dans la vie : échapper dès que possible au destin de berger toscan que son père a prévu pour lui, une perspective terrifiante pour cet enfant doué et imaginatif…

Graziano est né à Ischiano il y a maintenant quarante-quatre ans. Après des années de vie dissolue dans les clubs de Rome, il rentre au pays pour se ranger. C’est un playboy désenchanté, un homme dur en apparence qui dissimule un coeur d’artichaut. Sa dernière conquête l’abandonne alors qu’il annonce leur mariage à sa mère.

Flora est la professeure d’italien du collège d’Ischiano. C’est une jeune femme fragile et introvertie. Malgré le fort contraste qu’offre leur couple, elle tombe amoureuse de Graziano. Mais l’amour peut-il exister dans ce monde terne, habité par la trivialité et la violence ? La fatalité, incarnée dans la chaleur, les moustiques et les tempêtes de pluie de la Toscane, n’aura-t-elle pas raison de tous ? C’est la question lancinante qui court dans ce roman fiévreux, à l’écriture enlevée, à la langue crue, que la traduction de Myriem Bouzaher restitue avec art.
Et je t’emmène est peut-être le plus beau et le plus dur des romans d’Ammaniti. Une foule de personnages truculents peuple cette comédie tourbillonnante, qui nous mène du burlesque au drame. Des « imbéciles », des « cons »… : les anti-héros d’une comédie humaine caractéristique du courant littéraire des « cannibales ».

Cliquez ici pour lire le premier chapitre

AUTEUR

Niccolò Ammaniti

Né en 1966 à Rome, après des études abrégées de biologie, Niccolò Ammaniti, jeune prodige de la littérature italienne, publie un premier roman, Branchies, très rapidement adapté au cinéma, de même que l'une de ses nouvelles, « Seratina », extraite du recueil Dernier Réveillon (interprétée notamment par Monica Bellucci). Le best-seller Je n'ai pas peur reçoit en 2001 le prix Viareggio, l'un des plus grands prix littéraires en Italie et est adapté au cinéma en 2003 par Gabriele Salvatores.

Suggestions