Histoire de l’Allemagne

Auteur
,
Traducteur


Parution: 26Mai 1992
Pages: 1560
Format: 132mm x 197mm
Prix: 54.95 $
ISBN: 978-2-221-06665-2


Histoire de l’Allemagne

Traducteur

Lorsque les canons se turent le 8 mai 1945, l'Allemagne n'était plus. Et les Alliés n'avaient pas seulement écrasé une nation ennemie, mais un régime inhumain, coupable d'atrocités d'une ampleur sans doute inégalée dans l'histoire occidentale. Un double fardeau de destruction matérielle et de dévastation morale s'abattit sur les Allemands, auquel devait s'ajouter, en 1949, la division de leur pays provoquée par la création, sous contrôle soviétique, de la République démocratique allemande. Moins d'un demi-siècle plus tard, au terme d'une brusque réunification que personne ou presque n'attendait plus, l'Allemagne, d'objet de l'Histoire, en était redevenue l'un des principaux acteurs à part entière. Tandis que la guerre froide s'achevait avec la désintégration de l'URSS, elle apparaissait de nouveau comme la puissance dominante en Europe. Une métamorphose étonnante, que voici pour la première fois décrite et analysée dans une riche synthèse, saluée lors de sa première édition en Angleterre comme le grand livre de référence sur l'Allemagne contemporaine. OEuvre de deux historiens attachés à la célèbre Hoover Institution de l'université de Stanford aux Etats-Unis, cette histoire n'éclaire pas seulement le passé immédiat de la République fédérale mais aussi celui de l'Europe à laquelle elle est désormais étroitement liée. Pourvue de nombreuses cartes, de tableaux et d'une chronologie détaillée, elle sera en outre un précieux instrument de travail pour tous ceux qu'intéresse notre fascinant voisin.

Lorsque les canons se turent le 8 mai 1945, l’Allemagne n’était plus. Et les Alliés n’avaient pas seulement écrasé une nation ennemie, mais un régime inhumain, coupable d’atrocités d’une ampleur sans doute inégalée dans l’histoire occidentale. Un double fardeau de destruction matérielle et de dévastation morale s’abattit sur les Allemands, auquel devait s’ajouter, en 1949, la division de leur pays provoquée par la création, sous contrôle soviétique, de la République démocratique allemande. Moins d’un demi-siècle plus tard, au terme d’une brusque réunification que personne ou presque n’attendait plus, l’Allemagne, d’objet de l’Histoire, en était redevenue l’un des principaux acteurs à part entière. Tandis que la guerre froide s’achevait avec la désintégration de l’URSS, elle apparaissait de nouveau comme la puissance dominante en Europe. Une métamorphose étonnante, que voici pour la première fois décrite et analysée dans une riche synthèse, saluée lors de sa première édition en Angleterre comme le grand livre de référence sur l’Allemagne contemporaine. OEuvre de deux historiens attachés à la célèbre Hoover Institution de l’université de Stanford aux Etats-Unis, cette histoire n’éclaire pas seulement le passé immédiat de la République fédérale mais aussi celui de l’Europe à laquelle elle est désormais étroitement liée. Pourvue de nombreuses cartes, de tableaux et d’une chronologie détaillée, elle sera en outre un précieux instrument de travail pour tous ceux qu’intéresse notre fascinant voisin.

AUTEUR

David Gress

AUTEUR

Dennis Bark

Suggestions