Histoire et dictionnaire du temps des Lumières

Auteur


Parution: 02Mai 1995
Pages: 1740
Format: 132mm x 196mm
Prix: 54.95 $
ISBN: 978-2-221-04810-8


Histoire et dictionnaire du temps des Lumières

«Temps des Lumières» n'est pas une simple formule : le siècle est vraiment celui des Lumières, et ce livre le fait voir. Il montre comment la pensée des Lumières et ses valeurs d'utilité et de tolérance ont transformé les rapports sociaux, changé les esprits et les coeurs et jusqu'à l'âme des peuples. On goûtera au fil des pages les charmes de ce monde ancien, sa douceur de vivre et sa politesse, la grâce raffinée de ses oeuvres d'art. Mais on pourra aussi découvrir ce qu'il y avait en lui d'insensible et d'inhumain, la nouvelle dureté des rapports sociaux, l'abandon de l'enfant, l'avilissement de la femme et le consentement unanime à l'asservissement par l'esclavage. Nul siècle n'est plus contrasté. Nul n'est plus désenchanté. D'un côté il appelle le bonheur, et de l'autre il répond : il n'y a pas de bonheur. «De l'ange à l'huître, écrit Mme du Deffand, rien n'est heureux.» Nulle époque peut-être ne ressemble davantage à la nôtre, et c'était une raison de plus de n'en cacher aucun aspect.

«Temps des Lumières» n’est pas une simple formule : le siècle est vraiment celui des Lumières, et ce livre le fait voir. Il montre comment la pensée des Lumières et ses valeurs d’utilité et de tolérance ont transformé les rapports sociaux, changé les esprits et les coeurs et jusqu’à l’âme des peuples.
On goûtera au fil des pages les charmes de ce monde ancien, sa douceur de vivre et sa politesse, la grâce raffinée de ses oeuvres d’art. Mais on pourra aussi découvrir ce qu’il y avait en lui d’insensible et d’inhumain, la nouvelle dureté des rapports sociaux, l’abandon de l’enfant, l’avilissement de la femme et le consentement unanime à l’asservissement par l’esclavage. Nul siècle n’est plus contrasté. Nul n’est plus désenchanté. D’un côté il appelle le bonheur, et de l’autre il répond : il n’y a pas de bonheur. «De l’ange à l’huître, écrit Mme du Deffand, rien n’est heureux.» Nulle époque peut-être ne ressemble davantage à la nôtre, et c’était une raison de plus de n’en cacher aucun aspect.

AUTEUR

Jean De Viguerie

Suggestions