Jours de travail

Auteur

Traducteur


Parution: Avril 2021
Pages: 272
Format: 122mm x 182mm
Prix: 13,95 $
ISBN: 9782221253205


Jours de travail

Traducteur

John Steinbeck raconte l’histoire de la labororieuse mais jouissive écriture des Raisins de la colère, roman vendu à 14 000 millions d’exemplaires et récompensé du Prix Pulizer en 1939. Un journal d’écriture hors norme, pour la première fois en poche.

John Steinbeck a écrit Les Raisins de la colère entre juin et octobre 1938, dans un moment de bouillonnement créatif extraordinaire. Tout au long de cette période, il a tenu un carnet qui retrace scrupuleusement cette expérience jour après jour, heure après heure, et révèle les tensions qui l’ont traversé tandis qu’il était à l’œuvre. À la lecture de ce carnet, on entre dans la tête de John Steinbeck pour y découvrir les doutes qui le minent, sa paranoïa latente, les obstacles (souvent domestiques) qui se dressent devant lui, mais surtout la détermination obstinée qui le pousse à suivre le fil de l’écriture. Le livre révèle la conception et la genèse des Raisins de la colère – les nouvelles qui ont précédé, les ébauches qui ont été détruites, les essais et erreurs, et la personnalité des deux dédicataires, son épouse (dont on découvre que c’est elle qui trouve le titre, mais c’est aussi qui saisit le texte) et Tom Collins qui l’a renseigné sur les migrants. Le carnet ne se borne pas à la période créatrice et se poursuit jusqu’en 1941 et témoigne de l’après, du succès colossal du livre, des controverses et menaces alors même que la guerre fait rage et que l’argent afflue. Mis à l’épreuve par le roman, le mariage de Steinbeck est brisé.

AUTEUR

John Steinbeck

John Steinbeck (1902-1962) est une figure incontournable des lettres américaines. Auteur prolifique, il écrit plusieurs recueils de nouvelles et romans avant de connaitre son premier succès populaire avecTortilla Flat en 1935. Dans ses romans les plus célèbres – Des souris et des hommes (1937) ou Les raisins de la colère (prix Pulitzer 1939) – il décrit la réalité de la grande dépression et la vie des travailleurs et fermiers laissés-pour-compte. En 1962, Steinbeck reçoit le prix Nobel de littérature.

Suggestions