Le Supplice des week-ends

Auteur

Traducteur


Parution: 15Février 2010
Pages: 308
Format: 122mm x 182mm
Prix: 14.95 $
ISBN: 978-2-221-11510-7


Le Supplice des week-ends

Traducteur

Le Supplice des week-ends est composé de courts articles de Robert Benchley parus dans la presse américaine dans la première moitié du XXe siècle. Ce sont tous des textes humoristiques placés sous le signe de l'absurde inspirés par des situations de la vie quotidienne et des paradoxes de l'existence moderne : des textes satiriques sur la vie sociale (les fausses politesses entre les gens, comment éviter le dimanche) et sur la vie d'entreprise, des pastiches (un interrogatoire de tribunal, un scénario pour une tragédie américaine) ou encore des textes qui tournent en dérision le langage de la finance et les prétentions de l'économie en tant que science. Tous ces articles restent très actuels. Dans un registre plus sérieux mais qui ne manque pas d'ironie, l'auteur réfléchit à la définition de l'humour. Il remet en question sa propre légitimité d'auteur sans éviter les pieds de nez. En découle une satire sur ces auteurs qui décrivent leurs processus créatifs.

Grâce à l'humour et sur un ton pince-sans-rire, Robert Benchley n'épargne rien ni personne et ose dire tout haut ce qui se pense parfois tout bas.

Le Supplice des week-ends est composé de courts articles de Robert Benchley parus dans la presse américaine dans la première moitié du XXe siècle. Ce sont tous des textes humoristiques placés sous le signe de l’absurde inspirés par des situations de la vie quotidienne et des paradoxes de l’existence moderne : des textes satiriques sur la vie sociale (les fausses politesses entre les gens, comment éviter le dimanche) et sur la vie d’entreprise, des pastiches (un interrogatoire de tribunal, un scénario pour une tragédie américaine) ou encore des textes qui tournent en dérision le langage de la finance et les prétentions de l’économie en tant que science. Tous ces articles restent très actuels. Dans un registre plus sérieux mais qui ne manque pas d’ironie, l’auteur réfléchit à la définition de l’humour. Il remet en question sa propre légitimité d’auteur sans éviter les pieds de nez. En découle une satire sur ces auteurs qui décrivent leurs processus créatifs.

Grâce à l’humour et sur un ton pince-sans-rire, Robert Benchley n’épargne rien ni personne et ose dire tout haut ce qui se pense parfois tout bas.

AUTEUR

Robert Benchley

Robert Benchley naît en 1889 dans le Massachusetts et meurt en 1945 à New York. Humoriste, scénariste et acteur américain, il a écrit de nombreux essais et articles pour Vanity Fair et The New Yorker notamment. La première édition du Supplice des week-ends a paru chez Julliard en 1963 dans la collection « Humour secret », dirigée par Jacques Sternberg, auteur de l'avant-propos.

Suggestions