Les Grandes Libertines

Auteur


Parution: 16Mars 2009
Pages: 352
Format: 153mm x 240mm
Prix: 34.95 $
ISBN: 978-2-221-11119-2


Les Grandes Libertines

Sous le règne des derniers Bourbons, l'Opéra est le temple de la cantatrice Sophie Arnould, la Comédie-Française le royaume de la tragédienne Françoise Raucourt. Le Tout-Paris se presse chaque soir pour célébrer la grâce des deux jeunes femmes et applaudir à leur talent. Âgées d'à peine vingt ans, Sophie et Françoise connaissent la célébrité, la fortune et la gloire ; leur beauté et leur intelligence remarquables leur valent de figurer parmi les personnalités les plus en vue – et les plus courtisées – de la capitale. Bientôt, les orages de la Révolution viendront assombrir leur éclatante destinée... Un parfum de scandale et une odeur de soufre entouraient la vie de ces deux grandes libertines, à l'homosexualité fièrement revendiquée. On les qualifiait tantôt de « lesbiennes » ou de « tribades », tantôt de « gomorrhéennes » ou de « disciples de Sapho »... Leurs moeurs particulières suscitaient tout à tour la curiosité, la réprobation ou le dégoût ; leurs frasques et leurs excès faisaient régulièrement le bonheur des gazettes. Les amours illicites de Sophie Arnould et Françoise Raucourt ne laissaient, en tout cas, jamais indifférent. « Vivantes, ces médailles de la grâce ont été le scandale d'un siècle, et, mortes, son sourire. », ont écrit d'elles les frères Goncourt. À travers sa lumineuse évocation de Sophie Arnould et Françoise Raucourt, Michel Peyramaure ressuscite pour nous les figures de deux femmes d'exception, aujourd'hui quelque peu tombées dans l'oubli, et les éclaire d'un jour nouveau.

Sous le règne des derniers Bourbons, l’Opéra est le temple de la cantatrice Sophie Arnould, la Comédie-Française le royaume de la tragédienne Françoise Raucourt. Le Tout-Paris se presse chaque soir pour célébrer la grâce des deux jeunes femmes et applaudir à leur talent. Âgées d’à peine vingt ans, Sophie et Françoise connaissent la célébrité, la fortune et la gloire ; leur beauté et leur intelligence remarquables leur valent de figurer parmi les personnalités les plus en vue – et les plus courtisées – de la capitale. Bientôt, les orages de la Révolution viendront assombrir leur éclatante destinée… Un parfum de scandale et une odeur de soufre entouraient la vie de ces deux grandes libertines, à l’homosexualité fièrement revendiquée. On les qualifiait tantôt de « lesbiennes » ou de « tribades », tantôt de « gomorrhéennes » ou de « disciples de Sapho »… Leurs moeurs particulières suscitaient tout à tour la curiosité, la réprobation ou le dégoût ; leurs frasques et leurs excès faisaient régulièrement le bonheur des gazettes. Les amours illicites de Sophie Arnould et Françoise Raucourt ne laissaient, en tout cas, jamais indifférent. « Vivantes, ces médailles de la grâce ont été le scandale d’un siècle, et, mortes, son sourire. », ont écrit d’elles les frères Goncourt. À travers sa lumineuse évocation de Sophie Arnould et Françoise Raucourt, Michel Peyramaure ressuscite pour nous les figures de deux femmes d’exception, aujourd’hui quelque peu tombées dans l’oubli, et les éclaire d’un jour nouveau.

AUTEUR

Michel Peyramaure

Michel Peyramaure est né à Brive en 1922. Il est l'auteur d'une centaine de romans, la plupart relatifs à l'Histoire de France, dont certains ont été portés à l'écran.

Suggestions