Moi qui ai servi le roi d’Angleterre – NE

Auteur

Traducteur


Parution: 19Mai 2008
Pages: 294
Format: 122mm x 182mm
Prix: 12.95 $
ISBN: 978-2-221-10608-2


Moi qui ai servi le roi d’Angleterre – NE

Traducteur

Hrabal au pays des charlots... ou comment un jeune prolétaire débute comme groom dans les années 1920 et finit millionnaire au moment où la Tchécoslovaquie bascule de l'occupation allemande à l'occupation communiste. Entre-temps, de restaurant en restaurant, Jan Dite aura peu à peu grimpé dans l'échelle sociale. En pleine apogée, et alors que le pays est aux mains des nazis, Jan Ditie tombe amoureux d'une jolie monitrice d'éducation physique allemande avant d'être déclaré collaborateur. Il sera aussi résistant par inadvertance puis prisonnier par choix. Mais, malgré les millions amassés, rien n'y fait : il manque quelque chose à son bonheur. Que faut-il donc bien faire pour être reconnu socialement ? Il n'est pas certain qu'il trouve jamais la réponse...
L'air de rien, et en moins de deux cents pages, Bohumil Hrabal aborde des thèmes aussi profonds que difficiles tels que la collaboration, la guerre, l'arrivée des communistes au pouvoir ou encore l'internement en camps de travail. Néanmoins, il garde en toute circonstance un flegme subversif et un extraordinaire sens du burlesque, se raccrochant à deux valeurs sûres : le rire et les femmes.
Un film, adapté du roman et réalisé par le tchèque Jiri Menzel sortira le 7 mai 2008 en France.


Hrabal au pays des charlots… ou comment un jeune prolétaire débute comme groom dans les années 1920 et finit millionnaire au moment où la Tchécoslovaquie bascule de l’occupation allemande à l’occupation communiste. Entre-temps, de restaurant en restaurant, Jan Dite aura peu à peu grimpé dans l’échelle sociale. En pleine apogée, et alors que le pays est aux mains des nazis, Jan Ditie tombe amoureux d’une jolie monitrice d’éducation physique allemande avant d’être déclaré collaborateur. Il sera aussi résistant par inadvertance puis prisonnier par choix. Mais, malgré les millions amassés, rien n’y fait : il manque quelque chose à son bonheur. Que faut-il donc bien faire pour être reconnu socialement ? Il n’est pas certain qu’il trouve jamais la réponse…
L’air de rien, et en moins de deux cents pages, Bohumil Hrabal aborde des thèmes aussi profonds que difficiles tels que la collaboration, la guerre, l’arrivée des communistes au pouvoir ou encore l’internement en camps de travail. Néanmoins, il garde en toute circonstance un flegme subversif et un extraordinaire sens du burlesque, se raccrochant à deux valeurs sûres : le rire et les femmes.
Un film, adapté du roman et réalisé par le tchèque Jiri Menzel sortira le 7 mai 2008 en France.

AUTEUR

Bohumil Hrabal

Né à Brno en Tchécoslovaquie en 1914, Bohumil Hrabal, docteur en droit, exerce quantité de métiers avant de se consacrer à l'écriture. Son premier texte est publié alors qu'il a presque cinquante ans. Ses premiers écrits étant censurés et pilonnés, Hrabal, en 1975, préfère faire son autocritique plutôt que d'être définitivement interdit de publication. En 1985, il effectue son premier voyage en France pour Moi qui ai servi le roi d'Angleterre. Ses oeuvres majeures sont publiées aux Éditions Robert Laffont : Une trop bruyante solitude (1983), La petite ville où le temps s'arrêta (1985), Vends maison où je ne veux plus vivre (1989), Les Noces dans la maison (1990), Lettres à Doubenka (1991) et Les Millions d'Arlequin (1995). Bohumil Hrabal est mort le 3 février 1997, à l'âge de quatre-vingt-deux ans.

Suggestions