Penser le XXe siècle

Auteur


Parution: 12Mars 2007
Pages: 1184
Format: 132mm x 198mm
Prix: 50.95 $
ISBN: 978-2-221-10827-7


Penser le XXe siècle

Le XXe siècle a été enfanté par une guerre européenne et par la révolution soviétique. Ce fut une époque de grandes et de petites apocalypses, d'espérances perdues ou trahies, d'utopies et de crimes de masse, traversée pavillon haut par la promesse et les mensonges de l'Octobre russe. François Furet se disait lui-même «vacciné contre l'investissement pseudo-religieux dans l'action politique». Le grand historien qu'il était n'a cessé de raconter et de penser ce siècle chaotique, fort de l'expérience acquise en étudiant de façon problématique la Révolution française de 1789, qui fonda la démocratie moderne.

La relation imaginaire des hommes du XXe siècle avec le communisme formait le sujet de son maître-livre, Le Passé d'une illusion, essai d'histoire interprétative autant que réflexion philosophique, qui prend ainsi toute sa place dans notre volume. François Furet nous montre comment le bolchevisme a fait son nid dans l'héritage jacobin, et repris à son compte le projet de régénérer l'humanité par les effets cumulés de l'action et de la science. Il nous explique aussi comment le mythe soviétique a donné son visage à un nihilisme auquel l'Occident fera d'ailleurs cortège sans discontinuer, sa correspondance avec Nolte précisant les différences irréductibles (notamment à propos de l'antisémitisme nazi) qui distinguent à ses yeux fascisme et communisme.

Ce volume fait aussi la part belle à l'histoire politique et conceptuelle de ce XXe siècle dont François Furet, journaliste à L'Observateur, fut l'un des commentateurs les plus avisés. Furet replace la politique au centre de nos débats. Il décline ses goûts littéraires et philosophiques, et se fait le compagnon de Rousseau, Chateaubriand, Constant et Tocqueville. Un itinéraire intellectuel et de nombreux articles publiés dans Le Débatet Commentaire illustrent magnifiquement une traversée de quarante ans de notre vie intellectuelle. Il nous enseigne qu'il y a «peu d'attitudes plus dignes, plus lucides et plus salutaires, comme l'écrit Pierre Hassner dans sa lumineuse préface, malgré toutes ses limites, que celles du libéralisme mélancolique». Ce volume contient notamment : Un itinéraire intellectuel, Le Passé d'une illusion et Fascisme et Communisme.

Le XXe siècle a été enfanté par une guerre européenne et par la révolution soviétique. Ce fut une époque de grandes et de petites apocalypses, d’espérances perdues ou trahies, d’utopies et de crimes de masse, traversée pavillon haut par la promesse et les mensonges de l’Octobre russe. François Furet se disait lui-même «vacciné contre l’investissement pseudo-religieux dans l’action politique». Le grand historien qu’il était n’a cessé de raconter et de penser ce siècle chaotique, fort de l’expérience acquise en étudiant de façon problématique la Révolution française de 1789, qui fonda la démocratie moderne.

La relation imaginaire des hommes du XXe siècle avec le communisme formait le sujet de son maître-livre, Le Passé d’une illusion, essai d’histoire interprétative autant que réflexion philosophique, qui prend ainsi toute sa place dans notre volume. François Furet nous montre comment le bolchevisme a fait son nid dans l’héritage jacobin, et repris à son compte le projet de régénérer l’humanité par les effets cumulés de l’action et de la science. Il nous explique aussi comment le mythe soviétique a donné son visage à un nihilisme auquel l’Occident fera d’ailleurs cortège sans discontinuer, sa correspondance avec Nolte précisant les différences irréductibles (notamment à propos de l’antisémitisme nazi) qui distinguent à ses yeux fascisme et communisme.

Ce volume fait aussi la part belle à l’histoire politique et conceptuelle de ce XXe siècle dont François Furet, journaliste à L’Observateur, fut l’un des commentateurs les plus avisés. Furet replace la politique au centre de nos débats. Il décline ses goûts littéraires et philosophiques, et se fait le compagnon de Rousseau, Chateaubriand, Constant et Tocqueville. Un itinéraire intellectuel et de nombreux articles publiés dans Le Débatet Commentaire illustrent magnifiquement une traversée de quarante ans de notre vie intellectuelle. Il nous enseigne qu’il y a «peu d’attitudes plus dignes, plus lucides et plus salutaires, comme l’écrit Pierre Hassner dans sa lumineuse préface, malgré toutes ses limites, que celles du libéralisme mélancolique».
Ce volume contient notamment : Un itinéraire intellectuel, Le Passé d’une illusion et Fascisme et Communisme.

AUTEUR

Francois Furet

Suggestions