Sarah – T1 + livret gratuit

Auteur


Parution: 17Avril 2003
Pages: 304
Format: 153mm x 240mm
Prix: 31.95 $
ISBN: 978-2-221-09586-7


Sarah – T1 + livret gratuit

Qui était Sarah, d'où venait-elle, où était-elle née? En romancier, mais sans jamais trahir la Bible, Marek Halter recrée la jeunesse de Sarah, aristocrate sumérienne née à Ur il y a quatre mille ans. Fille d'un riche marchand, lettrée, dotée d'un fort tempérament, Sarah refuse le mariage que lui a arrangé son père. Elle s'enfuit et rencontre le jeune Abraham, un étranger pauvre qu'elle va aimer. Afin de se rendre provisoirement impropre aux épousailles voulues par sa famille, elle avale une drogue qui, trop fortement dosée, la rend stérile. Elle devient prêtresse d'Ishtar, déesse de la Guerre. Sa beauté la destine à être déflorée par le roi, en une cérémonie sacrée. Alors Abraham l'enlève, et la saga biblique commence...Tandis qu'Abraham poursuit son dialogue avec le Dieu Unique et Invisible, pour une alliance entre Lui et les Hommes, Sarah se bat afin d'imposer sa place dans une société qui méprise les épouses au ventre sec. Elle traverse les épreuves de la stérilité – l'adoption, la jalousie envers la mère porteuse qu'elle a pourtant choisie, la conception inespérée – jusqu'au moment où elle reconnaît enfin la puissance du Dieu d'Abraham. Il lui permet alors de mettre au monde un fils, Isaac.«Sarah» est le premier volet de «La Bible au féminin». Deux autres grands romans suivront : l'un consacré à Tsippora, épouse de Moïse, Noire et étrangère, qui défendit l'idée de la Loi comme protection des faibles (parution automne 2003); et l'autre à Lilah, soeur d'Esdras, qui lutta contre l'extrémisme religieux dont les femmes ont toujours été les premières victimes (parution printemps 2004).

Qui était Sarah, d’où venait-elle, où était-elle née? En romancier, mais sans jamais trahir la Bible, Marek Halter recrée la jeunesse de Sarah, aristocrate sumérienne née à Ur il y a quatre mille ans. Fille d’un riche marchand, lettrée, dotée d’un fort tempérament, Sarah refuse le mariage que lui a arrangé son père. Elle s’enfuit et rencontre le jeune Abraham, un étranger pauvre qu’elle va aimer. Afin de se rendre provisoirement impropre aux épousailles voulues par sa famille, elle avale une drogue qui, trop fortement dosée, la rend stérile. Elle devient prêtresse d’Ishtar, déesse de la Guerre. Sa beauté la destine à être déflorée par le roi, en une cérémonie sacrée. Alors Abraham l’enlève, et la saga biblique commence…Tandis qu’Abraham poursuit son dialogue avec le Dieu Unique et Invisible, pour une alliance entre Lui et les Hommes, Sarah se bat afin d’imposer sa place dans une société qui méprise les épouses au ventre sec. Elle traverse les épreuves de la stérilité – l’adoption, la jalousie envers la mère porteuse qu’elle a pourtant choisie, la conception inespérée – jusqu’au moment où elle reconnaît enfin la puissance du Dieu d’Abraham. Il lui permet alors de mettre au monde un fils, Isaac.«Sarah» est le premier volet de «La Bible au féminin». Deux autres grands romans suivront : l’un consacré à Tsippora, épouse de Moïse, Noire et étrangère, qui défendit l’idée de la Loi comme protection des faibles (parution automne 2003); et l’autre à Lilah, soeur d’Esdras, qui lutta contre l’extrémisme religieux dont les femmes ont toujours été les premières victimes (parution printemps 2004).

AUTEUR

Marek Halter

La culture musulmane accompagne depuis toujours Marek Halter, le juif polonais qui a passé une partie de son enfance à l'ombre des muezzins d'Ouzbékistan. Profondément oecuménique, Marek Halter encourage depuis toujours le dialogue interreligieux et organise des événements symboliquement forts pour rapprocher les représentants des trois religieux monothéistes et réconcilier juifs et musulmans. Parue aux Éditions Robert Laffont, sa tétralogie Les Femmes de la BibleSarah (2003), Tsippora (2004), Lilah (2005) et Marie (2006) – a connu un immense succès en France et à l'étranger.

Suggestions