Une histoire partielle des causes perdues

Auteur

Traducteur


Parution: 24Février 2014
Pages: 432
Format: 153mm x 240mm
Prix: 34.95 $
ISBN: 978-2-221-12837-4


Une histoire partielle des causes perdues

Traducteur

Enfant prodige des échecs, Alexandre Bezetov arrive à Leningrad en 1979, le jour de la célébration du centenaire de Staline. Quelques années plus tard, il est champion du monde, titre qu’il conserve pendant vingt ans, avant de se faire ridiculiser par un ordinateur.
En 2006, Irina Ellison, 31 ans, professeur à Cambridge, Massachussetts, apprend qu’elle est atteinte de la maladie dégénérative qui a tué son père. Il lui reste à peine deux ans avant que commencent à se manifester les symptômes de sa prochaine déchéance, comme la perte progressive de la mémoire et du contrôle corporel. En rangeant des affaires, elle découvre la copie d’une lettre que son père, grand amateur d’échecs, avait envoyée à Bezetov. Dans cette lettre il demande : « Quelle histoire se raconte-t-on quand on a la certitude écrasante d’être vaincu ? » Cette question trouve chez elle un écho tragique, et elle décide de se rendre en Russie, chez Bezetov, pour obtenir la réponse.
Là, elle découvre qu’Alexandre Bezetov s’est lancé dans une cause perdue d’avance : l’opposition politique à Vladimir Poutine. Il est en train de réunir les derniers témoins pour un documentaire dénonçant la responsabilité du chef de l’État dans les sanglantes prises d’otages imputées aux Tchétchènes. Cloîtré dans un immense appartement, protégé nuit et jour par des gardes du corps, il est l’objet de la surveillance du pouvoir et menacé de mort. Son meilleur ami, Ivan, dissident, a depuis longtemps été assassiné et la seule femme qu’il ait jamais aimée, Elisabeth, l’a quitté après quelques semaines d’une immense passion.
Ombre disloquée et désespérée, Irina, avec son étrange question, apporte un réconfort inattendu à Alexandre. Elle réveille l’innocence et la foi de l’époque où il aimait Elisabeth et fréquentait Ivan. Irina, de son côté, trouve dans la cause perdue d’Alexandre un moyen de terminer son existence avec panache. Bravant l’interdiction du pouvoir, elle part enquêter dans un dépôt de l’armée russe d’où proviendraient les armes ayant servi aux attentats attribués aux Tchétchènes.

AUTEUR

Jennifer Dubois

Née en 1983 dans le Massachusetts, Jennifer DuBois a vu plusieurs de ses nouvelles publiées dans de nombreuses revues et journaux prestigieux. Une histoire partielle des causes perdues, son premier roman, a reçu un très bon accueil critique. L'écrivaine a par ailleurs été récompensée par la National Book Foundation.
Son site Internet : www.jennifer-dubois.com

Suggestions