50 ans au naturel

Auteur


Parution: 10Mai 2001
Pages: 288
Format: 135mm x 215mm
Prix: 39.95 $
ISBN: 978-2-221-09361-0


50 ans au naturel

«À ce jour, écrit le docteur David Elia, il n'existe plus un seul gynécologue qui ignore l'existence de ces phyto-estrogènes... Pas un congrès ne se déroule, pas une revue médicale ne paraît sans que de nouvelles informations nous parviennent les concernant.» Les phyto-estrogènes sont des hormones végétales dotés d'une certaine ressemblance avec les estrogènes fabriqués naturellement par le corps humain. Ils sont contenus dans certaines plantes, dont principalement le soja. S'ils font actuellement l'objet d'études approfondies, c'est en raison d'une constatation avérée: les Asiatiques, dont l'alimentation est riche en soja, semblent être mieux protégées que les autres femmes contre les risques liés à la ménopause et à certains cancers. Le docteur David Elia expose en termes simples le fonctionnement de ces nutriments dans l'organisme, puis examine un à un les effets bénéfiques qu'on leur attribue. Ces effets portent essentiellement sur les troubles de la ménopause et de la période qui la précède, la périménopause: bouffées de chaleur, ostéoporose, sécheresse cutanée, entre autres... C'est l'occasion pour l'auteur d'en apprendre plus aux femmes (et à leurs conjoints) sur ces deux périodes essentielles de leur vie, et de faire le point sur les plus récentes découvertes. D'autres incidences possibles, évoquées depuis quelques années par des études plus ou moins sérieuses sont ici passées au crible, sans concession: cancers, Alzheimer, vieillissement... L'enquête de David Elia est honnête, rigoureuse, claire, et toujours compréhensible; l'état des recherches actuelles est détaillé; les contre-indications sont évoquées; les peurs irrationnelles examinées avec précision. On y apprend, au détour d'une page, que les Japonaises ont le taux d'ostéoporose le plus bas de la planète. Qu'une femme est onze fois plus menacée par les maladies cardiaques que par le cancer du sein. Et que, contrairement, à l'idée générale, la ménopause ne fait pas grossir...Un guide utile, écrit par un médecin chaleureux qui a voué sa vie au bien-être des femmes.

«À ce jour, écrit le docteur David Elia, il n’existe plus un seul gynécologue qui ignore l’existence de ces phyto-estrogènes… Pas un congrès ne se déroule, pas une revue médicale ne paraît sans que de nouvelles informations nous parviennent les concernant.» Les phyto-estrogènes sont des hormones végétales dotés d’une certaine ressemblance avec les estrogènes fabriqués naturellement par le corps humain. Ils sont contenus dans certaines plantes, dont principalement le soja. S’ils font actuellement l’objet d’études approfondies, c’est en raison d’une constatation avérée: les Asiatiques, dont l’alimentation est riche en soja, semblent être mieux protégées que les autres femmes contre les risques liés à la ménopause et à certains cancers. Le docteur David Elia expose en termes simples le fonctionnement de ces nutriments dans l’organisme, puis examine un à un les effets bénéfiques qu’on leur attribue. Ces effets portent essentiellement sur les troubles de la ménopause et de la période qui la précède, la périménopause: bouffées de chaleur, ostéoporose, sécheresse cutanée, entre autres… C’est l’occasion pour l’auteur d’en apprendre plus aux femmes (et à leurs conjoints) sur ces deux périodes essentielles de leur vie, et de faire le point sur les plus récentes découvertes. D’autres incidences possibles, évoquées depuis quelques années par des études plus ou moins sérieuses sont ici passées au crible, sans concession: cancers, Alzheimer, vieillissement… L’enquête de David Elia est honnête, rigoureuse, claire, et toujours compréhensible; l’état des recherches actuelles est détaillé; les contre-indications sont évoquées; les peurs irrationnelles examinées avec précision. On y apprend, au détour d’une page, que les Japonaises ont le taux d’ostéoporose le plus bas de la planète. Qu’une femme est onze fois plus menacée par les maladies cardiaques que par le cancer du sein. Et que, contrairement, à l’idée générale, la ménopause ne fait pas grossir…Un guide utile, écrit par un médecin chaleureux qui a voué sa vie au bien-être des femmes.

AUTEUR

David Elia

Gynécologue spécialiste de la ménopause, le docteur David Elia a déjà publié une vingtaine d'ouvrages consacrés aux femmes, dont Comment rester jeune après quarante ans, Le Bonheur à cinquante ans, Cinquante ans au naturel et un ouvrage destiné au couple : Viagra, mode d'emploi.

Suggestions