Alpissima

Auteur


Parution: 19Mars 2007
Pages: 192
Format: 153mm x 240mm
Prix: 33.95 $
ISBN: 978-2-221-10623-5


Alpissima

Grande alpiniste, Laurence de la Ferrière a réalisé un véritable exploit sportif : traverser à ski ou à pied et en cent jours les 2 000 kilomètres de l'arc alpin entre l'Autriche et la France en passant par la Suisse et l'Italie, soit l'équivalent de 100 000 mètres de dénivelé. Pendant ces trois mois d'aventure dans les Alpes, entre le 9 janvier et le 13 avril 2006, elle a gravi 15 sommets, franchi 110 cols, traversé 38 massifs et passé 3 nuits dans un igloo par des températures pouvant descendre au-dessous de –30° C. Cette formidable prouesse humaine est l'occasion pour Laurence de La Ferrière de dresser un constat affligeant sur l'état de nos montagnes : la cohabitation entre l'homme et ce milieu naturel sauvage en danger a trouvé ses limites. L'immensité, le froid, le vent, l'étendue blanche à perte de vue, mais aussi la magie d'un paysage vierge, le désir de repousser ses limites et, par-dessus tout, l'amour de nos montagnes... Un autoportrait exaltant écrit à la lueur d'une lampe frontale.

Grande alpiniste, Laurence de la Ferrière a réalisé un véritable exploit sportif : traverser à ski ou à pied et en cent jours les 2 000 kilomètres de l’arc alpin entre l’Autriche et la France en passant par la Suisse et l’Italie, soit l’équivalent de 100 000 mètres de dénivelé. Pendant ces trois mois d’aventure dans les Alpes, entre le 9 janvier et le 13 avril 2006, elle a gravi 15 sommets, franchi 110 cols, traversé 38 massifs et passé 3 nuits dans un igloo par des températures pouvant descendre au-dessous de –30° C. Cette formidable prouesse humaine est l’occasion pour Laurence de La Ferrière de dresser un constat affligeant sur l’état de nos montagnes : la cohabitation entre l’homme et ce milieu naturel sauvage en danger a trouvé ses limites. L’immensité, le froid, le vent, l’étendue blanche à perte de vue, mais aussi la magie d’un paysage vierge, le désir de repousser ses limites et, par-dessus tout, l’amour de nos montagnes… Un autoportrait exaltant écrit à la lueur d’une lampe frontale.

AUTEUR

Laurence de La Ferriere

Née à Casablanca le 16 mars 1957, Laurence de La Ferrière arrive en France à l'âge de huit ans. Diplômée de mathématiques, elle s'oriente un temps vers la flûte traversière avant de trouver sa voie : l'escalade, la montagne. Les Alpes d'abord puis l'Himalaya. Elle conquiert plusieurs sommets prestigieux avant de battre en 1992, sur l'Everest, le record féminin mondial d'altitude sans oxygène à 8 700 mètres. En 1997, elle est la première Française à atteindre le pôle Sud en solitaire après une traversée de 1 400 km en cinquante-sept jours. Mère de deux enfants, elle vit à Chamonix où elle est accompagnatrice de haute montagne.

Suggestions