Charles Trenet

Auteur


Parution: 31Octobre 2002
Pages: 192
Format: 135mm x 160mm
Prix: 27.95 $
ISBN: 978-2-232-12218-7


Charles Trenet

Dans cette anthologie des chansons de Charles Trenet, Richard Cannavo retrace le parcours du chanteur en mettant principalement l'accent sur deux grands moments moins connus.L'enfance et l'adolescence, d'abord, quand, à l'âge de raison, le jeune Trenet découvre la déraison des adultes, puis se passionne pour la peinture avant de se lancer dans la chanson et se hisser au rang de vedette en innovant par ses textes (qui disent la jeunesse, la nature et le goût du bonheur), les rythmes et les orchestrations. Une large place est aussi faite à la seconde jeunesse du «Fou chantant». Sans passer sous silence la période de la guerre (certes, Charles Trenet ne s'est pas engagé dans la Résistance, mais il ne s'est jamais compromis avec l'occupant), et les années 50, 60, 70 (souvent étudiées), Richard Cannavo développe davantage en second lieu les années 80 et 90: celles de l'échec à l'Académie française (l'un des rares camouflets de son parcours) et de la «résurrection» de celui qui n'aura pas toutefois tenu parole, lui qui avait donné rendez-vous à ses admirateurs en 2013, pour qu'on le surnomme «Le Fou cent ans»...

Dans cette anthologie des chansons de Charles Trenet, Richard Cannavo retrace le parcours du chanteur en mettant principalement l’accent sur deux grands moments moins connus.L’enfance et l’adolescence, d’abord, quand, à l’âge de raison, le jeune Trenet découvre la déraison des adultes, puis se passionne pour la peinture avant de se lancer dans la chanson et se hisser au rang de vedette en innovant par ses textes (qui disent la jeunesse, la nature et le goût du bonheur), les rythmes et les orchestrations. Une large place est aussi faite à la seconde jeunesse du «Fou chantant». Sans passer sous silence la période de la guerre (certes, Charles Trenet ne s’est pas engagé dans la Résistance, mais il ne s’est jamais compromis avec l’occupant), et les années 50, 60, 70 (souvent étudiées), Richard Cannavo développe davantage en second lieu les années 80 et 90: celles de l’échec à l’Académie française (l’un des rares camouflets de son parcours) et de la «résurrection» de celui qui n’aura pas toutefois tenu parole, lui qui avait donné rendez-vous à ses admirateurs en 2013, pour qu’on le surnomme «Le Fou cent ans»…

AUTEUR

Richard Cannavo

Suggestions