J’ai vécu mille ans

Auteur

Traducteur


Parution: 22Septembre 2008
Pages: 306
Format: 135mm x 215mm
Prix: 29.95 $
ISBN: 978-2-221-10805-5


J’ai vécu mille ans

Traducteur

Au coeur de la très paysanne et mythique Grottole, en Basilicate, se succèdent amours, deuils, fugues et retours, rencontres et ruptures. De mères en filles, à la façon d'un choeur antique, les femmes racontent mille ans d'histoire et nous entraînent dans la marche du siècle.
Mères courageuses, grands-mères obstinées, tantes restées seules avec leurs rêves, belles jeunes filles, laides cherchant facilement querelle : ces femmes que l'on imagine brunes au teint mat, les jambes solidement plantées dans cette terre sèche, ont vécu les événements et le tournant du siècle. Pour certaines, ce fut l'unification de l'Italie, pour d'autres la Première et Seconde guerre mondiales. C'est Gioia, la plus jeune, qui recueille les souvenirs et assemble les pans de mémoire familiale, pour découvrir ce qui l'a faite, elle, fille de l'Italie contemporaine. Car, corollaire de l'industrialisation progressive du pays et des deux conflits mondiaux, la modernité s'insinue peu à peu sur les chemins pierreux de Grottole et bouleverse les traditions les plus inébranlables... Intelligence du propos, finesse du style, goût du détail et de la reconstitution concourent à faire de ce roman le portrait vivant d'un monde dur et magnifique. Mariolina Venezia s'attaque à cette saga avec une écriture très visuelle, parsemée d'images poétiques et parvient à retrouver une langue mâtinée de patois qui évoque à merveille la vie à la campagne avant l'urbanisation de la fin du XIXe siècle.

Au coeur de la très paysanne et mythique Grottole, en Basilicate, se succèdent amours, deuils, fugues et retours, rencontres et ruptures. De mères en filles, à la façon d’un choeur antique, les femmes racontent mille ans d’histoire et nous entraînent dans la marche du siècle.
Mères courageuses, grands-mères obstinées, tantes restées seules avec leurs rêves, belles jeunes filles, laides cherchant facilement querelle : ces femmes que l’on imagine brunes au teint mat, les jambes solidement plantées dans cette terre sèche, ont vécu les événements et le tournant du siècle. Pour certaines, ce fut l’unification de l’Italie, pour d’autres la Première et Seconde guerre mondiales. C’est Gioia, la plus jeune, qui recueille les souvenirs et assemble les pans de mémoire familiale, pour découvrir ce qui l’a faite, elle, fille de l’Italie contemporaine. Car, corollaire de l’industrialisation progressive du pays et des deux conflits mondiaux, la modernité s’insinue peu à peu sur les chemins pierreux de Grottole et bouleverse les traditions les plus inébranlables…
Intelligence du propos, finesse du style, goût du détail et de la reconstitution concourent à faire de ce roman le portrait vivant d’un monde dur et magnifique. Mariolina Venezia s’attaque à cette saga avec une écriture très visuelle, parsemée d’images poétiques et parvient à retrouver une langue mâtinée de patois qui évoque à merveille la vie à la campagne avant l’urbanisation de la fin du XIXe siècle.

AUTEUR

Mariolina Venezia

Née à Matera en 1961, Mariolina Venezia vit à Rome. Elle a publié en France trois livres de poésie. Elle collabore à diverses revues littéraires et travaille comme scénariste pour le cinéma et la télévision. Mariolina Venezia est lauréate de l'édition 2007 du prestigieux prix Campiello.

Suggestions