Je n’ai fait que mon devoir

Auteur


Parution: 05Mars 2007
Pages: 156
Format: 135mm x 215mm
Prix: 31.95 $
ISBN: 978-2-221-10844-4


Je n’ai fait que mon devoir

En 1941, Roger Belbéoch occupe un poste stratégique au commissariat du XIIe arrondissement de Paris : employé aux écritures, il fournit des faux papiers d'identité, des certificats de travail et d'hébergement ; il convainc ses supérieurs de libérer une femme juive, puis son mari ; le soir, il prévient ceux qui sont recherchés et ceux qui risquent d'être perquisitionnés. Dénoncé par un collègue, il est aussitôt livré au service des Affaires juives, quai des Orfèvres. On l'interroge, on le tabasse, il reste muet. On le torture, il refuse d'avouer. Une intervention de la Résistance lui permet d'échapper aux forces d'occupation, le temps de se remettre d'un traumatisme crânien et il reprend ses activités au péril de sa vie. D'où lui viennent cette force, cette audace, ce sang-froid? Roger Belbeoch nous raconte comment son père communiste lui a appris à combattre toutes formes de discrimination, comment l'appel du 18 Juin l'a mobilisé, lui et ses camarades. Des raisons plus intimes aussi nous font comprendre son parcours : sa fiancée, Claudine Kaufmann, fut raflée au Vel'd'Hiv'. Roger Belbeoch se rend aujourd'hui encore dans les écoles avec d'anciens déportés pour témoigner et expliquer la guerre aux jeunes. Il est un "juste parmi les Nations", titre attribué par le musée-mémorial de Yad-Vashem à Jérusalem.

En 1941, Roger Belbéoch occupe un poste stratégique au commissariat du XIIe arrondissement de Paris : employé aux écritures, il fournit des faux papiers d’identité, des certificats de travail et d’hébergement ; il convainc ses supérieurs de libérer une femme juive, puis son mari ; le soir, il prévient ceux qui sont recherchés et ceux qui risquent d’être perquisitionnés. Dénoncé par un collègue, il est aussitôt livré au service des Affaires juives, quai des Orfèvres. On l’interroge, on le tabasse, il reste muet. On le torture, il refuse d’avouer. Une intervention de la Résistance lui permet d’échapper aux forces d’occupation, le temps de se remettre d’un traumatisme crânien et il reprend ses activités au péril de sa vie. D’où lui viennent cette force, cette audace, ce sang-froid? Roger Belbeoch nous raconte comment son père communiste lui a appris à combattre toutes formes de discrimination, comment l’appel du 18 Juin l’a mobilisé, lui et ses camarades. Des raisons plus intimes aussi nous font comprendre son parcours : sa fiancée, Claudine Kaufmann, fut raflée au Vel’d’Hiv’. Roger Belbeoch se rend aujourd’hui encore dans les écoles avec d’anciens déportés pour témoigner et expliquer la guerre aux jeunes. Il est un « juste parmi les Nations », titre attribué par le musée-mémorial de Yad-Vashem à Jérusalem.

AUTEUR

Roger Belbéoch

Roger Belbéoch, né en 1921 et décédé en 2010, est un militant du Parti communiste français et un résistant français

Suggestions