L’asymétrie et la vie

Auteur


Parution: 19Août 2004
Pages: 324
Format: 135mm x 215mm
Prix: 39.95 $
ISBN: 978-2-221-09653-6


L’asymétrie et la vie

En marge de ses récits sur Auschwitz, Primo Levi n'a cessé de débattre et d'écrire à propos de cette expérience. Après «Conversations et entretiens» et «Le Métier des autres», le présent recueil rassemble une cinquantaine de textes – articles, préfaces, conférences – rédigés entre 1955 et 1987, certains inédits, d'autres parus dans «La Stampa» et dans la presse turinoise où l'écrivain italien était critique littéraire. Il y revient avec insistance sur ce noyau incompréhensible de l'action humaine révélé par la Shoah, et dont certains aspects sont réapparus dans l'Histoire (au Cambodge, en Bosnie...), mais se manifestent aussi dans des comportements comme le racisme. Préfaçant une édition scolaire de «Si c'est un homme» ou un ouvrage sur les camps, inaugurant un monument commémoratif d'Auschwitz ou commentant un film sur le nazisme, il dit ce que d'aucuns ont abandonné à l'indicible et s'interroge sur la meilleure façon de le transmettre.La grandeur des textes de Primo Levi réside à la fois dans la puissance et la lucidité de son témoignage sur l'enfer des camps, dans son obstination d'homme libre soucieux de dénoncer les falsificateurs de l'Histoire et dans son insistance à interroger, à poser des questions qui n'ont pas de réponses ou qui ébranlent les opinions consolidées de ceux qui ne veulent pas voir. Qu'il accuse les négationnistes ou les artistes utilisant la Shoah pour diffuser des sentiments morbides à bon compte, qu'il critique l'optimisme excessif de la science moderne ou qu'il traite de la fin des idéologies, on devine ce tourment en même temps que cette exigence: interroger, ne pas tolérer la banalisation du Mal, rester vigilant à toutes ses manifestations. Une série de textes courts qui constituent une passionnante autobiographie de Primo Levi, à la fois scientifique, littéraire, politique et morale.

En marge de ses récits sur Auschwitz, Primo Levi n’a cessé de débattre et d’écrire à propos de cette expérience. Après «Conversations et entretiens» et «Le Métier des autres», le présent recueil rassemble une cinquantaine de textes – articles, préfaces, conférences – rédigés entre 1955 et 1987, certains inédits, d’autres parus dans «La Stampa» et dans la presse turinoise où l’écrivain italien était critique littéraire. Il y revient avec insistance sur ce noyau incompréhensible de l’action humaine révélé par la Shoah, et dont certains aspects sont réapparus dans l’Histoire (au Cambodge, en Bosnie…), mais se manifestent aussi dans des comportements comme le racisme. Préfaçant une édition scolaire de «Si c’est un homme» ou un ouvrage sur les camps, inaugurant un monument commémoratif d’Auschwitz ou commentant un film sur le nazisme, il dit ce que d’aucuns ont abandonné à l’indicible et s’interroge sur la meilleure façon de le transmettre.La grandeur des textes de Primo Levi réside à la fois dans la puissance et la lucidité de son témoignage sur l’enfer des camps, dans son obstination d’homme libre soucieux de dénoncer les falsificateurs de l’Histoire et dans son insistance à interroger, à poser des questions qui n’ont pas de réponses ou qui ébranlent les opinions consolidées de ceux qui ne veulent pas voir. Qu’il accuse les négationnistes ou les artistes utilisant la Shoah pour diffuser des sentiments morbides à bon compte, qu’il critique l’optimisme excessif de la science moderne ou qu’il traite de la fin des idéologies, on devine ce tourment en même temps que cette exigence: interroger, ne pas tolérer la banalisation du Mal, rester vigilant à toutes ses manifestations. Une série de textes courts qui constituent une passionnante autobiographie de Primo Levi, à la fois scientifique, littéraire, politique et morale.

AUTEUR

Primo Levi

Primo Levi est né à Turin en 1919. Chimiste de formation, il a été déporté à Auschwitz en 1944. C'est de cette épreuve qu'il tira son premier livre, Si c'est un homme (1947), suivi bien plus tard par, entre autres, La Trêve (1963), La Clef à molette (1978), Les Naufragés et les Rescapés (1986). Il se donna la mort en 1987.

Suggestions