L’Emissaire

Auteur


Parution: 06Avril 2009
Pages: 252
Format: 135mm x 215mm
Prix: 43.95 $
ISBN: 978-2-221-11216-8


L’Emissaire

Durant sa carrière dans l’armée de l’air puis aux Affaires étrangères, Noël Saez a connu la guerre sous toutes ses formes : il l’a subie, il l’a faite, il en a été l’observateur. Au Chili, au Mozambique, en Argentine, puis au Salvador, il s’est trouvé confronté à de graves situations de crise dès sa prise de fonctions. « J’ai souvent choisi des pays où les choses n’allaient pas d’elles-mêmes, où le calme, la sérénité, la liberté étaient à conquérir. » Une mission qui s’est peu à peu imposée comme une vocation pour cet homme dont le franc-parler détonne dans l’univers policé de la diplomatie. Quelques mois après la libération d’Ingrid Bétancourt, il parle à coeur ouvert… Ancien consul à Bogotà, il a été chargé dès 2003 par Dominique de Villepin de négocier un « accord humanitaire » avec les FARC en vue de libérer des otages. Son principal atout ? Le contact direct noué avec Raùl Reyes, le numéro deux de l’organisation – qui l’a conduit à de multiples reprises en mission auprès des guérilleros. Il nous révèle par le menu les dessous de ses opérations périlleuses : les conditions précaires de survie dans l’enfer de la jungle colombienne, les incessants combats entre la guérilla et l’armée régulière, les nuits de veille dans des hôtels perdus à attendre un contact ou des informations. Depuis son enlèvement le 23 février 2002, Ingrid Bétancourt était devenue un symbole, presque un mythe vivant. Pendant six ans, les opérations de sauvetage se succèdent, en vain. Les diplomaties française et colombienne sont en total désaccord sur l’action à mener : Paris cherche à exfiltrer l’otage, en accord avec les FARC, tandis que Bogotà privilégie l’option militaire.
Dans ce livre, Noël Saez a tenu à rétablir la vérité sur quelques points restés obscurs concernant les négociations, mais aussi sur l’opération décidée par le président Uribe. Alors qu’une enquête est ouverte par le parquet colombien sur le versement supposé d’une rançon de cinq cent mille dollars, il a choisi de dévoiler tous les aspects d’une vérité qui dérange, mais qu’il refuse de passer sous silence.

AUTEUR

Noël Saez

Après une carrière dans l'armée de l'air, Noël Saez rejoint le Quai d'Orsay en 1977. Depuis cette date, il a été successivement en poste au Mozambique, en Argentine, au Bélize, au Salvador, en Espagne, en Italie et au Venezuela. En 2001, il entre en poste au Consulat de France en Colombie. En 2005, il est nommé émissaire du gouvernement français, en charge du dossier des otages politiques en Colombie.

Suggestions