L’enfer de la médecine… est pavé de bonnes intentions

Auteur


Parution: 01Décembre 2005
Pages: 240
Format: 135mm x 215mm
Prix: 39.95 $
ISBN: 978-2-221-10123-0


L’enfer de la médecine… est pavé de bonnes intentions

"Le moins que l'on puisse dire est que notre belle médecine manque quelque peu de modestie. Il est vrai que, depuis un siècle environ, elle cumule les succès. Après avoir réglé leur compte à la plupart des microbes, elle s'est attaquée avec une réussite relative, mais indéniable, à de nombreuses maladies : diabète, infarctus, cancer, fractures, carences, Parkinson, dépression. Les piles cardiaques, les greffes d'organes, les FIV, les immunodépresseurs, le scanner, l'IRM, il faudrait un Prévert pour inventorier ses innombrables avancées. Résultat : la longévité de l'homme a fait un bond fantastique et, depuis 1950, nous avons régulièrement gagné trois mois par an. Un Occidental peut aujourd'hui espérer vivre deux fois plus longtemps qu'au XIXe. Mais du coup, quelle arrogance ! Les médicastres écrasent de leur mépris toute autre approche. Des médecines traditionnelles à la micronutrition, de l'hygiène de vie à l'ostéopathie, l'homéopathie, la chronobiologie, tous ceux qui osent une approche autre sont écartés des cénacles universitaires et scientifiques.
Pourtant, il est des domaines où un peu d'humilité serait de mise..."

Avec humour et impertinence, Patrick Lemoine s'en prend à l'autorité médicale et à la hiérarchie, ses abus et ses dysfonctionnements. Parce qu'il chérit son métier plus que tout, en médecin et en citoyen concerné, Patrick Lemoine prône davantage de modestie et incite les médecins à user de leur pouvoir sans en abuser. Pour que continue de vivre la "belle médecine".

« Le moins que l’on puisse dire est que notre belle médecine manque quelque peu de modestie. Il est vrai que, depuis un siècle environ, elle cumule les succès. Après avoir réglé leur compte à la plupart des microbes, elle s’est attaquée avec une réussite relative, mais indéniable, à de nombreuses maladies : diabète, infarctus, cancer, fractures, carences, Parkinson, dépression. Les piles cardiaques, les greffes d’organes, les FIV, les immunodépresseurs, le scanner, l’IRM, il faudrait un Prévert pour inventorier ses innombrables avancées. Résultat : la longévité de l’homme a fait un bond fantastique et, depuis 1950, nous avons régulièrement gagné trois mois par an. Un Occidental peut aujourd’hui espérer vivre deux fois plus longtemps qu’au XIXe. Mais du coup, quelle arrogance ! Les médicastres écrasent de leur mépris toute autre approche. Des médecines traditionnelles à la micronutrition, de l’hygiène de vie à l’ostéopathie, l’homéopathie, la chronobiologie, tous ceux qui osent une approche autre sont écartés des cénacles universitaires et scientifiques.
Pourtant, il est des domaines où un peu d’humilité serait de mise… »

Avec humour et impertinence, Patrick Lemoine s’en prend à l’autorité médicale et à la hiérarchie, ses abus et ses dysfonctionnements. Parce qu’il chérit son métier plus que tout, en médecin et en citoyen concerné, Patrick Lemoine prône davantage de modestie et incite les médecins à user de leur pouvoir sans en abuser. Pour que continue de vivre la « belle médecine ».

AUTEUR

Patrick Lemoine

Patrick Lemoine est psychiatre, docteur en neurosciences et en biologie humaine. Il a publié de nombreux ouvrages, dont, aux Éditions Robert Laffont, L'enfer de la médecine... est pavé de bonnes intentions (2005), Séduire, comment l'amour vient aux humains (2004), Le Sexe des larmes (2002).

Suggestions