L’Énigme de la rue Saint-Nicaise

Auteur


Parution: 08Novembre 2010
Pages: 360
Format: 153mm x 240mm
Prix: 41.95 $
ISBN: 978-2-221-12224-2


L’Énigme de la rue Saint-Nicaise

24 décembre 1800. Quand la bombe manque de tuer le premier consul qui se rendait en carrosse à l'Opéra, Bonaparte décide d'employer les grands moyens pour trouver les coupables et transformer l'affaire en événement politique. C'est le commissaire Donatien Lachance, le bras droit de Fouché, ministre de la Police, qui est chargé de l'enquête ; Bonaparte se prononce sur-le-champ : il préférerait que les terroristes soient républicains... À l'aide d'indices précis et nombreux, Donatien entend mener ses investigations d'une façon rigoureuse, annonciatrice de ce que deviendront les méthodes d'une police moderne. Il est entraîné sur la piste d'extrémistes monarchistes vendéens, à l'opposé des désirs de Bonaparte. Sur la liste des suspects qu'a entérinée le premier consul figure un officier républicain qui est le mari d'Olympe, une pasionaria de la Révolution, que Donatien a follement aimée.
Dans le salon de Juliette Récamier, dans les luxueuses maisons de plaisir du Palais Royal ou sur les côtes de la Manche où s'affrontent les marins anglais et français, des intrigues échevelées se déroulent aussi subtiles dans le domaine des sentiments que dangereuses dans les allées tortueuses du pouvoir. Les idéologies comme les passions se bousculent encore dans une France à peine sortie de la Terreur et qui vit sous la férule d'un petit homme adulé ou honni, qui va devenir empereur. Séduisant héros d'une époque nouvelle, Donatien Lachance saura-t-il sauver ses amis sans sacrifier sa carrière ?

24 décembre 1800. Quand la bombe manque de tuer le premier consul qui se rendait en carrosse à l’Opéra, Bonaparte décide d’employer les grands moyens pour trouver les coupables et transformer l’affaire en événement politique. C’est le commissaire Donatien Lachance, le bras droit de Fouché, ministre de la Police, qui est chargé de l’enquête ; Bonaparte se prononce sur-le-champ : il préférerait que les terroristes soient républicains… À l’aide d’indices précis et nombreux, Donatien entend mener ses investigations d’une façon rigoureuse, annonciatrice de ce que deviendront les méthodes d’une police moderne. Il est entraîné sur la piste d’extrémistes monarchistes vendéens, à l’opposé des désirs de Bonaparte. Sur la liste des suspects qu’a entérinée le premier consul figure un officier républicain qui est le mari d’Olympe, une pasionaria de la Révolution, que Donatien a follement aimée.
Dans le salon de Juliette Récamier, dans les luxueuses maisons de plaisir du Palais Royal ou sur les côtes de la Manche où s’affrontent les marins anglais et français, des intrigues échevelées se déroulent aussi subtiles dans le domaine des sentiments que dangereuses dans les allées tortueuses du pouvoir. Les idéologies comme les passions se bousculent encore dans une France à peine sortie de la Terreur et qui vit sous la férule d’un petit homme adulé ou honni, qui va devenir empereur. Séduisant héros d’une époque nouvelle, Donatien Lachance saura-t-il sauver ses amis sans sacrifier sa carrière ?

AUTEUR

Laurent Joffrin

Laurent Joffrin est directeur du Nouvel Observateur, essayiste et romancier.

Suggestions