La campagne présidentielle n’a pas eu lieu

Auteur


Parution: 01Octobre 2007
Pages: 162
Format: 135mm x 215mm
Prix: 33.95 $
ISBN: 978-2-221-10816-1


La campagne présidentielle n’a pas eu lieu

Ils s’appellent Amar, Thomas, Fatima, Pierrot, Mélissa, Bao… Ils sont éducateur, entraîneur de rugby, aide-soignante, commerçant, sapeur-pompier, chômeuse, flic ou voyou. Bouffeur de curé, agnostique, chrétien, juif ou musulman. De José Bové à Jean-Marie Le Pen, ils incarnent toutes les sensibilités politiques de ce pays.
Venus du nord de la France, d’Algérie, de Côte-d’Ivoire ou nés là, dans le 91, ils ont pour point commun de vivre à Grigny, un monde à part à tout juste trente kilomètres de Paris. L’une des villes les plus jeunes et les plus déshéritées de France.
Un concentré du « malaise des banlieues », ce mal français surmédiatisé lors des émeutes de l’automne 2005 et étrangement absent de la dernière présidentielle dont tout inclinait pourtant à penser qu’il constituerait un enjeu majeur.
Face à ce silence, une jeune journaliste a choisi de donner la parole à ces citoyens que l’on n’entend jamais, avec comme « fil rouge » la campagne 2007, qui s’est révélée aussi omniprésente partout ailleurs en France qu’inexistante là-bas, de l’autre côté du périph. Leurs colères, leurs attentes et le partage de leurs convictions bousculent salutairement les certitudes et les a priori, loin des images plaquées véhiculées par les médias. Et dressent ce constat, en filigrane : dans « les quartiers » encore plus qu’ailleurs, la politique reste à réinventer, en urgence, si l’on veut que cesse de se creuser le fossé entre les cités et le reste du pays.

AUTEUR

Jennifer Schwarz

Auteur et journaliste, Jennifer Schwarz a travaillé notamment à l'émission « Ripostes », de Serge Moati, et au Monde des religions, au côté de Frédéric Lenoir. Mariée, elle est mère de deux jeunes enfants, et vit aujourd'hui non loin de Genève, près de son pays natal, la Suisse.

Suggestions