La double passion

Auteur


Parution: 22Avril 2004
Pages: 216
Format: 135mm x 215mm
Prix: 33.95 $
ISBN: 978-2-221-09766-3


La double passion

Les écrivains n'ont pas cessé de vouloir être aussi des hommes d'action. Chateaubriand voulait être ambassadeur, Lamartine président de la République, Stendhal préfet, Malraux ministre. La liste est longue. Rien ne semble permettre de confondre écrire, vocation solitaire, et agir, le plus souvent dans un cadre collectif. Pourtant, chez les plus grands, ces deux passions puissantes et différentes cohabitent dans le même coeur.Les hommes politiques célèbres revendiquent également ce double pouvoir, comme le garant de leur célébrité. De Richelieu à Napoléon, de Retz à Clemenceau et à de Gaulle. Et n'oublions pas la catégorie des militaires qui s'ennuient en garnison et «passent» à l'écriture: Laclos, Vigny, Loti ou Segalen. Et celle des fonctionnaires qui s'assomment dans leurs bureaux, de Rabelais à Mallarmé ou Giraudoux.Jean François Deniau trace le portrait enlevé, brillant et subtil, de chacun de nos héros à deux faces. Loin des savantes démonstrations, il fait revivre comme au quotidien des personnages qui sont les plus connus de notre culture familière française. Mais en montrant leurs différents talents, il les rend à nos yeux plus complexes, plus proches et donc plus attachants.

Les écrivains n’ont pas cessé de vouloir être aussi des hommes d’action. Chateaubriand voulait être ambassadeur, Lamartine président de la République, Stendhal préfet, Malraux ministre. La liste est longue. Rien ne semble permettre de confondre écrire, vocation solitaire, et agir, le plus souvent dans un cadre collectif. Pourtant, chez les plus grands, ces deux passions puissantes et différentes cohabitent dans le même coeur.Les hommes politiques célèbres revendiquent également ce double pouvoir, comme le garant de leur célébrité. De Richelieu à Napoléon, de Retz à Clemenceau et à de Gaulle. Et n’oublions pas la catégorie des militaires qui s’ennuient en garnison et «passent» à l’écriture: Laclos, Vigny, Loti ou Segalen. Et celle des fonctionnaires qui s’assomment dans leurs bureaux, de Rabelais à Mallarmé ou Giraudoux.Jean François Deniau trace le portrait enlevé, brillant et subtil, de chacun de nos héros à deux faces. Loin des savantes démonstrations, il fait revivre comme au quotidien des personnages qui sont les plus connus de notre culture familière française. Mais en montrant leurs différents talents, il les rend à nos yeux plus complexes, plus proches et donc plus attachants.

AUTEUR

Jean-François Deniau

Jean François Deniau, de l'Académie française, a été député, ambassadeur et ministre. Il a écrit une vingtaine de livres, en particulier ses souvenirs d'homme politique mais aussi de marin (à voile), de voyageur, de grand témoin, notamment en Afghanistan, en ex-Yougoslavie, au Kosovo, où il s'est rendu pendant les dernières guerres et a participé à de nombreuses actions officielles ou non. Mieux que personne, il est bien placé pour parler d'agir et/ou écrire. C'est toute sa vie.

Suggestions