La France face à sa dette

Auteur


Parution: 15Janvier 2007
Pages: 280
Format: 122mm x 182mm
Prix: 17.95 $
ISBN: 978-2-221-10838-3


La France face à sa dette

La dette publique, c'est : 41 000 euros par ménage, soit 1 138 milliards d'euros en 2005 ; 45 milliards d'euros d'intérêts à rembourser chaque année, soit l'intégralité des recettes de l'impôt sur le revenu ; + 235 % en quinze ans, entre 1990 et 2005. 2015, c'est l'année de la banqueroute de la France, si la tendance se prolonge. La dette publique s'impose comme LE sujet de la campagne présidentielle.
Depuis dix ans la dérive des comptes publics s'est emballée, faisant de la France le pays de l'Union européenne dont le taux d'endettement a augmenté le plus vite. Cette dérive est d'autant plus préoccupante que les dépenses accumulées n'ont pas servi à renforcer notre potentiel de croissance mais ont eu pour effet de reporter nos dépenses actuelles de santé et d'indemnisation du chômage sur les générations futures.
Texte de référence abondamment loué et repris dans la presse, la littérature politique et économique, le fameux « rapport Pébereau » est publié ici dans une édition simplifiée, mise à jour et enrichie d'une postface de Thierry Breton. Ce rapport d'une qualité remarquable a fait grand bruit lors de sa remise au ministre. Il dresse un tableau lucide des failles de notre administration et de nos pratiques politiques et édicte vingt préconisations lumineuses pour en finir avec la spirale de la dette.

La dette publique, c’est : 41 000 euros par ménage, soit 1 138 milliards d’euros en 2005 ; 45 milliards d’euros d’intérêts à rembourser chaque année, soit l’intégralité des recettes de l’impôt sur le revenu ; + 235 % en quinze ans, entre 1990 et 2005. 2015, c’est l’année de la banqueroute de la France, si la tendance se prolonge. La dette publique s’impose comme LE sujet de la campagne présidentielle.
Depuis dix ans la dérive des comptes publics s’est emballée, faisant de la France le pays de l’Union européenne dont le taux d’endettement a augmenté le plus vite. Cette dérive est d’autant plus préoccupante que les dépenses accumulées n’ont pas servi à renforcer notre potentiel de croissance mais ont eu pour effet de reporter nos dépenses actuelles de santé et d’indemnisation du chômage sur les générations futures.
Texte de référence abondamment loué et repris dans la presse, la littérature politique et économique, le fameux « rapport Pébereau » est publié ici dans une édition simplifiée, mise à jour et enrichie d’une postface de Thierry Breton. Ce rapport d’une qualité remarquable a fait grand bruit lors de sa remise au ministre. Il dresse un tableau lucide des failles de notre administration et de nos pratiques politiques et édicte vingt préconisations lumineuses pour en finir avec la spirale de la dette.

AUTEUR

Michel Pebereau

Suggestions