La peau et autres poèmes

Auteur


Parution: 06Novembre 2006
Pages: 128
Format: 112mm x 176mm
Prix: 22.95 $
ISBN: 978-2-232-12289-7


La peau et autres poèmes

"Je suis parti d'Afrique avec des yeux de soleil / Restés vigilants même à l'heure du sommeil." L'oeuvre de Jean Métellus est marquée à la fois par la fascination qu'exerce la terre des ancêtres et le malheur nègre des fonds de cale. La Peau et autres poèmesest l'histoire " d'un homme noir sans harnais et sans chaîne ", " bien affranchi de corps mais jamais libre d'esprit ". Le poète y chante son marronnage, évoque son exil intérieur et " grille sa solitude dans les mots ".Il ne se contente pas de chanter "la solitude du nègre" ou le drame haïtien : à travers ce recueil, Jean Métellus interpelle aussi les dieux – ceux de l'Afrique et du vaudou – et consacre une longue série de poèmes à la " peau ". Peau singulière et plurielle, peau dans tous ses états : cette dernière est la signature de notre appartenance ethnique, le parchemin de notre histoire, la surface par laquelle nous entrons en contact avec le corps de l'autre. Tendue sur le creuset des joies et des désarrois, elle permet au poète de faire entendre la pulsation de son chant sur la place du monde.

« Je suis parti d’Afrique avec des yeux de soleil / Restés vigilants même à l’heure du sommeil. » L’oeuvre de Jean Métellus est marquée à la fois par la fascination qu’exerce la terre des ancêtres et le malheur nègre des fonds de cale. La Peau et autres poèmesest l’histoire  » d’un homme noir sans harnais et sans chaîne « ,  » bien affranchi de corps mais jamais libre d’esprit « . Le poète y chante son marronnage, évoque son exil intérieur et  » grille sa solitude dans les mots « .Il ne se contente pas de chanter « la solitude du nègre » ou le drame haïtien : à travers ce recueil, Jean Métellus interpelle aussi les dieux – ceux de l’Afrique et du vaudou – et consacre une longue série de poèmes à la  » peau « . Peau singulière et plurielle, peau dans tous ses états : cette dernière est la signature de notre appartenance ethnique, le parchemin de notre histoire, la surface par laquelle nous entrons en contact avec le corps de l’autre. Tendue sur le creuset des joies et des désarrois, elle permet au poète de faire entendre la pulsation de son chant sur la place du monde.

AUTEUR

Jean Metellus

Suggestions