Parution: 13Août 2007
Pages: 324
Format: 135mm x 215mm
Prix: 27.95 $
ISBN: 978-2-221-10605-1


Lady D.

Imaginez que son destin ait pris un autre cours : nous sommes le 1er septembre 1997 au matin et Lady Di n'est pas morte... Oubliez le pont de l'Alma, les amours passagères avec Dodi Al-Fayed. À la place, imaginez que la « princesse des coeurs » retrouve Londres, après un été tout feu tout flamme où magazines et tabloïds n'ont parlé que d'elle. Elle est plus belle et plus adulée des foules que jamais, et elle entend bien, maintenant que les choses se sont apaisées avec Charles (cela fait un an qu'ils ont divorcé), vivre pleinement sa nouvelle existence de femme libre. Mettre son immense popularité au service de grandes causes humanitaires (dût-elle pour cela déplaire à la reine et au Premier ministre), s'amuser sans souci du protocole, voyager, prendre soin de ses proches, et surtout aimer. Aimer à nouveau, comme la première fois...
Ce roman, c'est comme si on était invité à pénétrer à l'intérieur des photos sur papier glacé des magazines people et à voir, entendre, sentir tout ce qui se passe derrière. Quand Lady Di rend visite à son ex-belle-mère, la reine Elizabeth ; quand elle se réconcilie avec Sarah Fergusson, sa complice de toujours ; quand elle rencontre le nouvel homme de sa vie... Tout est inventé (ou recomposé) mais tout est plausible, parce que fort bien documenté, souvent drôle, attachant, et on ne boude pas son plaisir. D'autant qu'à ce côté « romance » vient se mêler un sombre complot visant à renverser les Windsor. Évidemment, Lady Di en ignore tout – notamment qu'elle en est la cible principale...
Sa vie fut celle d'un personnage de roman mais personne n'avait encore eu l'audace de faire de la princesse de Galles l'héroïne d'une fiction : nul n'était mieux placé qu'Isabelle Rivère et Caroline Babert, deux journalistes spécialistes du Gotha, et en particulier de la famille royale d'Angleterre, pour relever ce défi. À la veille du dixième anniversaire de la mort de la princesse de Galles, elles bousculent l'image de « sainte » que sa fin tragique a laissée d'elle et redonnent vie à une Lady Di plus proche de sa vérité intime.

Imaginez que son destin ait pris un autre cours : nous sommes le 1er septembre 1997 au matin et Lady Di n’est pas morte… Oubliez le pont de l’Alma, les amours passagères avec Dodi Al-Fayed. À la place, imaginez que la « princesse des coeurs » retrouve Londres, après un été tout feu tout flamme où magazines et tabloïds n’ont parlé que d’elle. Elle est plus belle et plus adulée des foules que jamais, et elle entend bien, maintenant que les choses se sont apaisées avec Charles (cela fait un an qu’ils ont divorcé), vivre pleinement sa nouvelle existence de femme libre. Mettre son immense popularité au service de grandes causes humanitaires (dût-elle pour cela déplaire à la reine et au Premier ministre), s’amuser sans souci du protocole, voyager, prendre soin de ses proches, et surtout aimer. Aimer à nouveau, comme la première fois…
Ce roman, c’est comme si on était invité à pénétrer à l’intérieur des photos sur papier glacé des magazines people et à voir, entendre, sentir tout ce qui se passe derrière. Quand Lady Di rend visite à son ex-belle-mère, la reine Elizabeth ; quand elle se réconcilie avec Sarah Fergusson, sa complice de toujours ; quand elle rencontre le nouvel homme de sa vie… Tout est inventé (ou recomposé) mais tout est plausible, parce que fort bien documenté, souvent drôle, attachant, et on ne boude pas son plaisir. D’autant qu’à ce côté « romance » vient se mêler un sombre complot visant à renverser les Windsor. Évidemment, Lady Di en ignore tout – notamment qu’elle en est la cible principale…
Sa vie fut celle d’un personnage de roman mais personne n’avait encore eu l’audace de faire de la princesse de Galles l’héroïne d’une fiction : nul n’était mieux placé qu’Isabelle Rivère et Caroline Babert, deux journalistes spécialistes du Gotha, et en particulier de la famille royale d’Angleterre, pour relever ce défi. À la veille du dixième anniversaire de la mort de la princesse de Galles, elles bousculent l’image de « sainte » que sa fin tragique a laissée d’elle et redonnent vie à une Lady Di plus proche de sa vérité intime.

AUTEUR

Caroline Babert

Journaliste et romancière, Caroline Babert est l'auteur de Souviens-toi, Éléonore !, Les Méandres de la Moselle (prix Erckmann-Chatrian), Un Amour précaire et Des maris et des amants.

AUTEUR

Isabelle Rivere

Spécialiste des grandes familles royales d'Europe et notamment des Windsor, Isabelle Rivère collabore à de nombreuses publications, de même qu'à des documentaires. Elle est l'auteur d'un livre sur William d'Angleterre paru en 2001, et de Camilla et Charles, publié chez Robert Laffont en 2004.

Suggestions