Le grand festin de l’Orient

Auteur


Parution: 06Mai 2004
Pages: 352
Format: 153mm x 240mm
Prix: 34.95 $
ISBN: 978-2-221-09802-8


Le grand festin de l’Orient

De Venise aux montagnes afghanes, Olivier Weber remonte un chemin initiatique, celui des antiques caravanes mais aussi d'une certaine sagesse. La sagesse comme résultat des rencontres entre l'Occident et l'Orient, ce grand festin dont parlait Goethe, représentées par cette route du commerce des soieries et des idées, dans une union qui fut prospère. Car ces échanges, contrairement aux Croisades, permirent aux hommes de se définir sur une base non guerrière. Le prétexte de cette pérégrination est la recherche à Istanbul, dans une vieille mosquée, d'un manuscrit de cent soixante-dix pages de Roumi (1207-1273), le grand mystique soufi de l'islam, le poète le plus lu aux États-Unis depuis dix ans, et dont l'aura flotte sur tout l'Orient. Depuis la maison oubliée de Marco Polo au bord d'un canal vénitien, cette route est aussi celle de l'adoration des images ou de l'iconoclasme, de Léon III le Byzantin au viiie siècle jusqu'aux talibans, qui n'ont pas disparu.On croise aussi des musiciens soufis, des derviches tourneurs, de fervents défenseurs de la laïcité, des réfugiés, des chantres de la tolérance, ainsi que des douaniers racketteurs, des intermédiaires plus ou moins douteux, des agents iraniens, des opiomanes au pied du château des Hachichins, c'est-à-dire de la secte des Assassins, au nord de Téhéran, des trafiquants de drogue, des femmes afghanes qui se battent pour que triomphent leurs droits. Ce périple, à la fois essai, récit de voyage et chronique d'un orientalisme rêvé et bien réel, rassemble des émotions artistiques et le sentiment religieux, de vivants portraits des hommes et des femmes d'aujourd'hui, et les rencontres heureuses ou terribles entre deux univers.Le film «Mission Paris Kaboul» réalisé par Michaelle Gagnet et Olivier Weber sera diffusé du 3 au 8 mai sur la chaîne Voyage (cinq documentaires de 26 minutes), et courant mai, sur TMC (deux documentaires de 52 et 90 minutes).

De Venise aux montagnes afghanes, Olivier Weber remonte un chemin initiatique, celui des antiques caravanes mais aussi d’une certaine sagesse. La sagesse comme résultat des rencontres entre l’Occident et l’Orient, ce grand festin dont parlait Goethe, représentées par cette route du commerce des soieries et des idées, dans une union qui fut prospère. Car ces échanges, contrairement aux Croisades, permirent aux hommes de se définir sur une base non guerrière. Le prétexte de cette pérégrination est la recherche à Istanbul, dans une vieille mosquée, d’un manuscrit de cent soixante-dix pages de Roumi (1207-1273), le grand mystique soufi de l’islam, le poète le plus lu aux États-Unis depuis dix ans, et dont l’aura flotte sur tout l’Orient. Depuis la maison oubliée de Marco Polo au bord d’un canal vénitien, cette route est aussi celle de l’adoration des images ou de l’iconoclasme, de Léon III le Byzantin au viiie siècle jusqu’aux talibans, qui n’ont pas disparu.On croise aussi des musiciens soufis, des derviches tourneurs, de fervents défenseurs de la laïcité, des réfugiés, des chantres de la tolérance, ainsi que des douaniers racketteurs, des intermédiaires plus ou moins douteux, des agents iraniens, des opiomanes au pied du château des Hachichins, c’est-à-dire de la secte des Assassins, au nord de Téhéran, des trafiquants de drogue, des femmes afghanes qui se battent pour que triomphent leurs droits. Ce périple, à la fois essai, récit de voyage et chronique d’un orientalisme rêvé et bien réel, rassemble des émotions artistiques et le sentiment religieux, de vivants portraits des hommes et des femmes d’aujourd’hui, et les rencontres heureuses ou terribles entre deux univers.Le film «Mission Paris Kaboul» réalisé par Michaelle Gagnet et Olivier Weber sera diffusé du 3 au 8 mai sur la chaîne Voyage (cinq documentaires de 26 minutes), et courant mai, sur TMC (deux documentaires de 52 et 90 minutes).

AUTEUR

Olivier Weber

Écrivain-voyageur et grand reporter, Olivier Weber est ambassadeur itinérant auprès des Nations unies, chargé de la traite des êtres humains. Il a écrit vingt livres, tourné une dizaine de films et remporté de nombreux prix littéraires dont le prix Albert Londres et le prix Joseph Kessel. Spécialiste des conflits et des guérillas, il a été traduit dans une douzaine de langues. C'est un écrivain engagé dans de nombreuses opérations humanitaires.

Suggestions