Le vol des colombes

Auteur


Parution: 29Septembre 2005
Pages: 304
Format: 153mm x 240mm
Prix: 39.95 $
ISBN: 978-2-221-10446-0


Le vol des colombes

En octobre 2003, Amandine Roche est nommée par l'ONU responsable du Centre d'éducation civique de Kaboul. Elle n'a que vingt-huit ans. Elle raconte dans ce livre une année marquée par des rencontres inoubliables – et des souvenirs tragiques...Pendant un an, les éducateurs civiques qui avaient pour mission d'organiser l'élection présidentielle d'octobre 2004 ont vécu la terreur: lettres d'intimidation, menaces de mort, enlèvements, assassinats, bombes et roquettes furent leur lot quotidien. Les bonnes volontés du monde entier sont venues aider à reconstruire ce pays anéanti. Mais les fonctionnaires de l'ONU, expatriés et locaux – les colombes de la paix –, ont payé au prix fort leur engagement. Certains sont morts. Agressée, pillée, menacée, surmenée, Amandine Roche s'est donnée sans compter, sûre du bien-fondé de son action.Mais comment expliquer à une population aux trois quarts analphabète, et exsangue après vingt-cinq années de guerre, les nouvelles règles d'un régime politique proclamant les principes de représentativité, de liberté et d'égalité des sexes? Comment mobiliser cette population si longtemps asservie, la convaincre qu'elle a enfin le droit d'avoir une opinion et qu'elle peut l'exprimer librement et en toute sécurité par l'intermédiaire d'un bulletin de vote secret? L'enthousiasme et l'énergie d'Amandine Roche sont communicatifs: oui, l'engagement a encore un sens de nos jours. Au-delà de la compassion stérile, il est possible d'apporter sa modeste contribution au rétablissement de la paix dans le monde.

En octobre 2003, Amandine Roche est nommée par l’ONU responsable du Centre d’éducation civique de Kaboul. Elle n’a que vingt-huit ans. Elle raconte dans ce livre une année marquée par des rencontres inoubliables – et des souvenirs tragiques…Pendant un an, les éducateurs civiques qui avaient pour mission d’organiser l’élection présidentielle d’octobre 2004 ont vécu la terreur: lettres d’intimidation, menaces de mort, enlèvements, assassinats, bombes et roquettes furent leur lot quotidien. Les bonnes volontés du monde entier sont venues aider à reconstruire ce pays anéanti. Mais les fonctionnaires de l’ONU, expatriés et locaux – les colombes de la paix –, ont payé au prix fort leur engagement. Certains sont morts. Agressée, pillée, menacée, surmenée, Amandine Roche s’est donnée sans compter, sûre du bien-fondé de son action.Mais comment expliquer à une population aux trois quarts analphabète, et exsangue après vingt-cinq années de guerre, les nouvelles règles d’un régime politique proclamant les principes de représentativité, de liberté et d’égalité des sexes? Comment mobiliser cette population si longtemps asservie, la convaincre qu’elle a enfin le droit d’avoir une opinion et qu’elle peut l’exprimer librement et en toute sécurité par l’intermédiaire d’un bulletin de vote secret? L’enthousiasme et l’énergie d’Amandine Roche sont communicatifs: oui, l’engagement a encore un sens de nos jours. Au-delà de la compassion stérile, il est possible d’apporter sa modeste contribution au rétablissement de la paix dans le monde.

AUTEUR

Amandine Roche

Après des études de sciences politiques, Amandine Roche partage sa vie entre la photographie, les voyages et les missions de l'ONU en Ouzbékistan, Tadjikistan, Arménie et Afghanistan. Elle est l'auteur de Nomade sur la voie d'Ella Maillart (Arthaud), qui a reçu le prix de la Société des explorateurs 2003.

Suggestions