Ma faim noire déjà – NE

Auteur


Parution: 19Août 2004
Pages: 108
Format: 130mm x 205mm
Prix: 28.95 $
ISBN: 978-2-232-12247-7


Ma faim noire déjà – NE

«Le destin d'un poète fauché dans la fleur de l'âge, à vingt-trois ans, lors de la Seconde Guerre mondiale...»Roger Bernard a dix-huit ans lorsque la Seconde Guerre mondiale éclate. C'est en rejoignant le maquis dans la vallée du Calavon qu'il rencontre René Char alors responsable d'un réseau de résistants sous le nom de «Capitaine Alexandre». Entre deux sabotages, Roger Bernard lit ses poèmes à René Char et l'entretient de ses projets. Mais «l'horizon des monstres était trop proche de sa terre»... Au cours d'une mission de liaison, le jeune homme tombe aux mains des Allemands, le 22 juin 1944. «Il a juste le temps d'avaler le message dont il est porteur. Il est fusillé peu après sur la route, ayant refusé de répondre aux questions qui lui sont posées. Un mûrier et une gare démantelée sont les plus proches témoins de sa mort, avec un paysan qui a rapporté «qu'il se tenait très droit, très léger et obstinément silencieux.» (René Char)Le jeune maquisard laisse derrière lui un recueil aux accents prémonitoires intitulé «Ma Faim noire déjà», d'abord publié par René Char en 1945 aux éditions Cahiers d'art. Dans la présente édition, ces textes sont suivis d'un recueil, inédit jusqu'à ce jour, intitulé «En Saumure depuis lors». Les textes de René Char qui accompagnent ce recueil, ainsi que l'avant-propos de Dominique de Villepin, la postface d'Antoine de Meaux et Marie-Claude Char et quatre dessins de Matisse nous invitent à découvrir, ou redécouvrir, une oeuvre lyrique et visionnaire.

«Le destin d’un poète fauché dans la fleur de l’âge, à vingt-trois ans, lors de la Seconde Guerre mondiale…»Roger Bernard a dix-huit ans lorsque la Seconde Guerre mondiale éclate. C’est en rejoignant le maquis dans la vallée du Calavon qu’il rencontre René Char alors responsable d’un réseau de résistants sous le nom de «Capitaine Alexandre». Entre deux sabotages, Roger Bernard lit ses poèmes à René Char et l’entretient de ses projets. Mais «l’horizon des monstres était trop proche de sa terre»… Au cours d’une mission de liaison, le jeune homme tombe aux mains des Allemands, le 22 juin 1944. «Il a juste le temps d’avaler le message dont il est porteur. Il est fusillé peu après sur la route, ayant refusé de répondre aux questions qui lui sont posées. Un mûrier et une gare démantelée sont les plus proches témoins de sa mort, avec un paysan qui a rapporté «qu’il se tenait très droit, très léger et obstinément silencieux.» (René Char)Le jeune maquisard laisse derrière lui un recueil aux accents prémonitoires intitulé «Ma Faim noire déjà», d’abord publié par René Char en 1945 aux éditions Cahiers d’art. Dans la présente édition, ces textes sont suivis d’un recueil, inédit jusqu’à ce jour, intitulé «En Saumure depuis lors». Les textes de René Char qui accompagnent ce recueil, ainsi que l’avant-propos de Dominique de Villepin, la postface d’Antoine de Meaux et Marie-Claude Char et quatre dessins de Matisse nous invitent à découvrir, ou redécouvrir, une oeuvre lyrique et visionnaire.

AUTEUR

Roger Bernard

Suggestions