Marie, Adeline, Antonin

Auteur


Parution: 04Mars 2010
Pages: 528
Format: 153mm x 240mm
Prix: 50.49 $
ISBN: 978-2-221-11454-4


Marie, Adeline, Antonin

Marie. Abandonnée le jour de sa naissance parmi les brebis et recueillie par un pâtre, elle passera sa vie à garder les bêtes sur le rude causse du Quercy.

Adeline. Fille d'une famille de treize enfants, obligée très tôt de travailler dans les champs, puis servante et cuisinière, elle verra son destin ballotté entre les enfants, les saisons, les guerres...

Antonin. Enfant du causse de Martel, il fut lui aussi de ces paysans qui travaillaient de leurs mains depuis l'aube jusqu'à la nuit, de ceux qui portèrent en eux, jusqu'au bout, les valeurs essentielles sur lesquelles ont vécu nos campagnes pendant des milliers d'années.

« À l'époque où j'ai écrit ces trois livres, la civilisation rurale n'avait pas encore été anéantie par la civilisation urbaine, qui a fini par la recouvrir d'une chape de plomb. C'est peut-être parce que Marie, Adeline et Antonin savaient « que le pain a une saveur, le vent un parfum et la vie un sens », qu'ils sont devenus précieux aux hommes et aux femmes d'aujourd'hui. Ces trois ouvrages me tiennent à coeur et leurs héros demeureront, j'espère, vivants en vous comme ils le demeurent en moi, dans la lumière d'une impérissable mémoire. » Christian Signol

Marie. Abandonnée le jour de sa naissance parmi les brebis et recueillie par un pâtre, elle passera sa vie à garder les bêtes sur le rude causse du Quercy.

Adeline. Fille d’une famille de treize enfants, obligée très tôt de travailler dans les champs, puis servante et cuisinière, elle verra son destin ballotté entre les enfants, les saisons, les guerres…

Antonin. Enfant du causse de Martel, il fut lui aussi de ces paysans qui travaillaient de leurs mains depuis l’aube jusqu’à la nuit, de ceux qui portèrent en eux, jusqu’au bout, les valeurs essentielles sur lesquelles ont vécu nos campagnes pendant des milliers d’années.

« À l’époque où j’ai écrit ces trois livres, la civilisation rurale n’avait pas encore été anéantie par la civilisation urbaine, qui a fini par la recouvrir d’une chape de plomb. C’est peut-être parce que Marie, Adeline et Antonin savaient « que le pain a une saveur, le vent un parfum et la vie un sens », qu’ils sont devenus précieux aux hommes et aux femmes d’aujourd’hui. Ces trois ouvrages me tiennent à coeur et leurs héros demeureront, j’espère, vivants en vous comme ils le demeurent en moi, dans la lumière d’une impérissable mémoire. » Christian Signol

AUTEUR

Christian Signol

Christian Signol est né dans un hameau du Quercy blotti au pied des causses de Martel et de Gramat. Il commence à écrire et, en 1984, Robert Laffont publie son premier roman, Les Cailloux bleus, inspiré par son enfance dans le Quercy. Succès immédiat. Suivi par Les Menthes sauvages, Les Chemins d'étoiles et Les amandiers fleurissaient rouges. Entre 1990 et 1993, la trilogie de «La Rivière Espérance» va faire de lui un des écrivains les plus lus en France. France 2 achète les droits d'adaptation de cette saga des gabariers de la Dordogne, qui devient l'une des plus grandes séries jamais réalisées pour la télévision. Et l'une des plus regardées. «La Rivière Espérance», avec plus de deux millions d'exemplaires vendus depuis sa sortie, est devenue un véritable phénomène d'édition des dix dernières années. Depuis, il alterne, avec un égal bonheur, romans, souvenirs et grandes sagas historiques.

Suggestions