Petites et grandes histoires de la Coupe du monde

Auteur


Parution: 07Mai 2014
Pages: 224
Format: 1mm x 177mm
Prix: 24.95 $
ISBN: 978-2-221-14463-3


Petites et grandes histoires de la Coupe du monde

De mémoire de « footeux », personne n'a oublié le coup de tête de Zidane sur Materrazzi (Italie-France, finale de la Coupe du monde 2006), l'attaque de Schumacher sur Battiston (Allemagne-France, demi-finale de la Coupe du monde 1982), Franz Beckenbauer sur le terrain avec son bras en écharpe (demi-finale mythique Allemagne-Italie de 1970, élue match du XXe siècle), la « main de Dieu » de Maradona (Argentine-Angleterre, quart de finale de 1986), le « Et 1, et 2, et 3-0 » de 1998, les larmes de Pelé, champion du monde à 17 ans (finale 1958, en Suède)... Mais la légende de la Coupe du monde, c'est aussi les Nord-Coréens de 1966, tombeurs de l'Italie, qui mendient dans les rues de Middlesbrough ; le Mondial de Mussolini en 1934 où même les arbitres étaient obligés de faire le salut fasciste avant les matches ; Bobby Moore, capitaine de l'Angleterre, arrêté à l'escale en Bolivie pour vol de bijoux sur la route de la Coupe du monde 1970 ; l'édition 1950 à laquelle la France refusa de participer : ses dirigeants, sans demander l'avis des joueurs ni de l'entraîneur, estimèrent qu'elle n'était pas assez forte pour faire le voyage du Brésil (les temps ont changé...) ; les aventuriers du Conte Verde, du nom du paquebot qu'avaient pris cinq équipes européennes en 1930 pour participer à la première Coupe du monde en Uruguay ; les multiples vies du trophée Jules-Rimet volé, rançonné, fondu, resculpté... À travers toutes ces histoires, des plus célèbres aux plus inattendues, la plume alerte de Vincent Duluc et son immense culture footballistique raniment pour le plus grand bonheur du lecteur cette magie que provoque, de génération en génération, l'événement sportif le plus populaire de la planète.

De mémoire de « footeux », personne n’a oublié le coup de tête de Zidane sur Materrazzi (Italie-France, finale de la Coupe du monde 2006), l’attaque de Schumacher sur Battiston (Allemagne-France, demi-finale de la Coupe du monde 1982), Franz Beckenbauer sur le terrain avec son bras en écharpe (demi-finale mythique Allemagne-Italie de 1970, élue match du XXe siècle), la « main de Dieu » de Maradona (Argentine-Angleterre, quart de finale de 1986), le « Et 1, et 2, et 3-0 » de 1998, les larmes de Pelé, champion du monde à 17 ans (finale 1958, en Suède)… Mais la légende de la Coupe du monde, c’est aussi les Nord-Coréens de 1966, tombeurs de l’Italie, qui mendient dans les rues de Middlesbrough ; le Mondial de Mussolini en 1934 où même les arbitres étaient obligés de faire le salut fasciste avant les matches ; Bobby Moore, capitaine de l’Angleterre, arrêté à l’escale en Bolivie pour vol de bijoux sur la route de la Coupe du monde 1970 ; l’édition 1950 à laquelle la France refusa de participer : ses dirigeants, sans demander l’avis des joueurs ni de l’entraîneur, estimèrent qu’elle n’était pas assez forte pour faire le voyage du Brésil (les temps ont changé…) ; les aventuriers du Conte Verde, du nom du paquebot qu’avaient pris cinq équipes européennes en 1930 pour participer à la première Coupe du monde en Uruguay ; les multiples vies du trophée Jules-Rimet volé, rançonné, fondu, resculpté…
À travers toutes ces histoires, des plus célèbres aux plus inattendues, la plume alerte de Vincent Duluc et son immense culture footballistique raniment pour le plus grand bonheur du lecteur cette magie que provoque, de génération en génération, l’événement sportif le plus populaire de la planète.

AUTEUR

Vincent Duluc

Spécialiste de l'équipe de France, grand reporter au journal L'Équipe, dont il est l'une des plumes les plus reconnues, Vincent Duluc intervient régulièrement dans des émissions comme « 100% Foot », sur M6, ou « L'Équipe du soir » sur Équipe TV. Il est également l'auteur de, entre autres, L'Affaire Jacquet : je ne pardonnerai jamais, Capitaines des Bleus, Les 50 glorieuses du football français et La Grande Histoire de l'OL.

Suggestions