Pour l’amour d’un rebelle

Auteur


Parution: 06Juin 2000
Pages: 144
Format: 135mm x 215mm
Prix: 19.95 $
ISBN: 978-2-221-09185-2


Pour l’amour d’un rebelle

Nadia Matoub, née en Algérie en 1976, au sein d'une famille de neuf enfants, a été bercée durant toute son enfance et son adolescence par les chansons de son futur époux, le Kabyle Matoub Lounès. C'est en cherchant à le voir enfin en chair et en os qu'elle le rencontre pour la première fois en mai 1997 devant sa maison de Taourirt-Moussa, son village natal. Sous le charme l'un de l'autre, le chanteur et la jeune femme se marient six mois plus tard.Alors étudiante en littérature française à l'université de Tizi-Ouzou, Nadia abandonne ses études pour partager la vie de l'artiste. Ils ont le désir d'avoir rapidement un enfant et Matoub Lounès évoque cette naissance dans une de ses dernières chansons. L'album sortira une semaine après sa mort.Car Matoub est assassiné le 25 juin 1998 par des membres présumés d'un commando islamiste, près de Tizi-Ouzou, alors qu'il se trouvait au volant de sa voiture. La mort du chanteur de quarante-deux ans au tempérament de rebelle provoque une onde de choc dans la communauté berbère. Menacé par le GIA, prêt à mourir pour ses idées, il avait su porter dans le monde entier les aspirations de son peuple, en menant un combat pour la liberté et contre l'intégrisme. Sa femme, dont les deux jeunes soeurs occupaient la banquette arrière, était assise à ses côtés durant la fusillade. Gravement blessée et considérée comme morte par les premiers secours, elle a survécu grâce à deux interventions chirurgicales.Aujourd'hui réfugiée en France, elle témoigne pour poursuivre le combat de celui qu'elle a passionnément aimé. Elle raconte l'homme, le charisme d'un artiste, leur amour, et l'horreur de ce jour où elle a vu son mari s'effondrer.Un témoignage poignant, un acte courageux, et l'espoir de voir triompher la liberté.

Nadia Matoub, née en Algérie en 1976, au sein d’une famille de neuf enfants, a été bercée durant toute son enfance et son adolescence par les chansons de son futur époux, le Kabyle Matoub Lounès. C’est en cherchant à le voir enfin en chair et en os qu’elle le rencontre pour la première fois en mai 1997 devant sa maison de Taourirt-Moussa, son village natal. Sous le charme l’un de l’autre, le chanteur et la jeune femme se marient six mois plus tard.Alors étudiante en littérature française à l’université de Tizi-Ouzou, Nadia abandonne ses études pour partager la vie de l’artiste. Ils ont le désir d’avoir rapidement un enfant et Matoub Lounès évoque cette naissance dans une de ses dernières chansons. L’album sortira une semaine après sa mort.Car Matoub est assassiné le 25 juin 1998 par des membres présumés d’un commando islamiste, près de Tizi-Ouzou, alors qu’il se trouvait au volant de sa voiture. La mort du chanteur de quarante-deux ans au tempérament de rebelle provoque une onde de choc dans la communauté berbère. Menacé par le GIA, prêt à mourir pour ses idées, il avait su porter dans le monde entier les aspirations de son peuple, en menant un combat pour la liberté et contre l’intégrisme. Sa femme, dont les deux jeunes soeurs occupaient la banquette arrière, était assise à ses côtés durant la fusillade. Gravement blessée et considérée comme morte par les premiers secours, elle a survécu grâce à deux interventions chirurgicales.Aujourd’hui réfugiée en France, elle témoigne pour poursuivre le combat de celui qu’elle a passionnément aimé. Elle raconte l’homme, le charisme d’un artiste, leur amour, et l’horreur de ce jour où elle a vu son mari s’effondrer.Un témoignage poignant, un acte courageux, et l’espoir de voir triompher la liberté.

AUTEUR

Nadia Matoub

Nadia Matoub est née en 1976 dans le village d'Ahrik, en Kabylie. Après avoir obtenu son bac, elle entame des études de littérature française, qu'elle abandonne en 1997 pour partager la vie de Lounès Matoub.

Suggestions