Pour l’amour d’un Stradivarius

Auteur


Parution: 04Novembre 2004
Pages: 240
Format: 153mm x 240mm
Prix: 33.95 $
ISBN: 978-2-221-09473-0


Pour l’amour d’un Stradivarius

«J’arrive devant l’hôtel au volant de ma voiture. Ne trouvant pas de place pour me garer, je me mets en double file, le temps de ranger mes affaires. Mon violon à la main, je me précipite dans le hall, où m’attendent mes bagages. Je pose mon blouson sur un sac et, par-dessus, les clefs de la voiture. Je n’ai toujours pas lâché mon violon. J’ai plusieurs sacs à caser, ainsi que mon instrument. À tout seigneur tout honneur, je m’occupe d’abord de mon ami Kochanski, que j’installe sur la banquette arrière. Je reviens dans le hall, attrape mon blouson, cherche mes clefs et cours à la voiture, croyant les avoir laissées à l’intérieur. Le voleur est déjà au volant. Il met le contact, le moteur rugit, la Porsche démarre sur les chapeaux de roue.»Depuis toujours Pierre Amoyal a rêvé de jouer un stradivarius. Le rêve devient réalité, et Pierre Amoyal offre au monde, avec cet instrument qui est véritable prolongement de lui-même, des concerts qui assoient définitivement sa réputation. En 1987, son stradivarius, le Kochanski, est dérobé. Pour le soliste, c’est pire qu’un vol: une amputation. Pendant quatre ans, il vivra des aventures dignes de Rouletabille pour récupérer son instrument: antiquaires véreux, collectionneurs peu clairs et policiers bizarres mènent une curieuse ronde pour garder ou revendre ce violon rarissime; les fausses demandes de rançon pleuvent; les propositions d’aide les plus absurdes lui sont faites… Ce polar se double d’une extraordinaire autobiographie, pleine de verve et d’émotion. Celle d’un jeune prodige qui, à quatre ans, décide qu’il sera violoniste, à douze ans est premier prix du Conservatoire et à vingt ans virtuose international. Enseignant au conservatoire de Paris à vingt-huit ans, Pierre Amoyal transmet à ses élèves l’héritage de ses prédécesseurs. Homme de passion et de coeur, il s’engage dans des spectacles bien loin des classiques concerts musicaux et ira jusqu’à monter un spectacle avec l’écrivain-clown, spécialiste des enfants autistes, Howard Buten.Un merveilleux hommage à ceux qui «font» la musique: par de multiples anecdotes et souvenirs, Pierre Amoyal nous emmène à la rencontre des musiciens, chefs d’orchestre et compositeurs qu’il a croisés ou interprétés.

AUTEUR

Pierre Amoyal

Né en 1949 dans une famille russe, Pierre Amoyal s'est imposé à la vitesse d'une comète comme l'un des violonistes solistes les plus talentueux de notre époque. Il a écrit ce livre en collaboration avec Max Genève, romancier, auteur entre autres du Château de Bela Bartok (Zulma) et de romans policiers (Gallimard Série noire).

Suggestions