Le Séisme

Auteur


Parution: Avril 2016
Pages: 234
Format: 1mm x 215mm
Prix: 24.95 $
ISBN: 978-2-221-19212-2


Le Séisme

Michael W. Squirrel, journaliste correspondant à Paris, écrit pour le New Morning, un grand quotidien américain, la chronique des premiers mois à l’Élysée de Marine Le Pen ? une première puisqu’il s’agit tout à la fois d’une femme, et de l’élection au suffrage universel d’un président d’extrême-droite.
Ses articles donnent à voir Marine Le Pen elle-même, dès son premier discours le soir de l’élection, et la soirée folle de la nouvelle présidente, alors même qu’on apprend que son père a été hospitalisé suite à un malaise cardiaque.
On découvre son entourage, la classe politique qu’elle amène au pouvoir, les ralliements inattendus, récents ou nouveaux, les ministres et leurs cabinets : Dupont-Aignan à la Défense, Wauquiez et Zemmour… à la culture ! Une vie politique inédite se met en place, tandis que rien ne s’arrange dans la vie sociale et économique.
L’équation politique est délicate, il faut à Marine Le Pen rassurer les marchés, tout en tenant ses promesses de sortie de l’Euro. Un nouveau cours diplomatique se met en place, avec la Russie pour première visite d’État, puis Israël, où la Présidente songe à nommer Alain Finkielkraut ambassadeur.
L’ENA est fermée. Des clandestins, des illégaux, dont la religion musulmane est soulignée, sont reconduits aux frontières. Des ratonnades et autres violences éclatent, qui embarrassent bien la présidence, soucieuse de donner une image de grande respectabilité. Un référendum pour le retour à la peine de mort est en préparation. Les projets de loi se multiplient, qui se réclament de la laïcité et de la République… façon Marine Le Pen.
Du journalisme comme on l’aime, hyper-documenté, jamais bavard, pas émotif, porté par un réel talent pour l’analyse et une exceptionnelle connaissance de la société française, de ses acteurs et de ses élites.

AUTEUR

Michel Wieviorka

Administrateur de la Maison Fondation des sciences de l'Homme, président de l'Association internationale de sociologie, Michel Wieviorka est également directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales En outre, président du conseil scientifique du CRAN (Conseil représentatif des associations noires de France), Michel Wieviorka a participé dès sa création, en janvier 2009, à la mise en place du laboratoire des idées du Parti socialiste : le « Lab ».

Suggestions